Monde Moyen-Orient

Conflit au Yémen : les rebelles Houthis refusent des pourparlers de paix à Ryad

© AFP or licensors

17 mars 2022 à 09:52Temps de lecture1 min
Par Belga

Les rebelles Houthis ne participeront pas à d’éventuels pourparlers de paix s’ils se tiennent à Ryad, l’Arabie saoudite étant son "ennemie" dans la guerre au Yémen, a indiqué jeudi un responsable des Houthis à l’AFP.

Mardi, un responsable du Conseil de coopération du Golfe (CCG) avait indiqué à l’AFP que cette organisation régionale cherchait à organiser un dialogue à Ryad, son siège, entre le gouvernement yéménite et les rebelles Houthis pour tenter de mettre fin au conflit qui ravage le Yémen depuis plus de sept ans.

"Nous accepterons toute invitation au dialogue qui ne se déroule pas dans des pays ennemis", a déclaré sous couvert d’anonymat un responsable des Houthis, assurant que les rebelles "tendraient toujours la main à la paix".

Le Yémen, pays le plus pauvre de la péninsule arabique, est confronté à une guerre dévastatrice depuis 2014, opposant les Houthis, soutenus par l’Iran, au gouvernement, appuyé par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et dont les Emirats arabes unis sont un acteur clé.

Des efforts diplomatiques menés depuis des années sous l’égide de l’ONU pour amener les deux parties à conclure un accord de paix n’ont pas abouti.

Selon l’ONU, la guerre a causé la mort de près de 380.000 personnes et provoqué l’une des pires crises humanitaires au monde.

Une conférence de donateurs organisée mercredi par l’ONU n’a permis de récolter que 1,3 milliard de dollars sur les 4,3 milliards nécessaires pour faire face à l’aggravation de la situation dans le pays, au bord d’une famine à grande échelle.

Sur le même sujet

Yémen : la coalition annonce un cessez-le-feu pendant le ramadan

Monde Moyen-Orient

Conflit au Yémen : les rebelles appellent Ryad à "ne pas laisser passer l'occasion" de la trêve

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous