Monde

Conflit au Yémen : onze morts dans des raids après l'attaque aux Emirats

© AFP

18 janv. 2022 à 10:38Temps de lecture1 min
Par Belga

Au moins 11 personnes sont mortes à Sanaa dans des raids de la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, au lendemain d'une attaque meurtrière des rebelles yéménites Houthis aux Emirats, a annoncé mardi une source médicale.

"Les frappes aériennes ont fait 11 morts", a indiqué à l'AFP cette source à Sanaa, alors que la coalition, dont les Emirats sont membres, a multiplié depuis lundi soir les raids de représailles sur la capitale du Yémen, contrôlée par les rebelles.

Un témoin à Sanaa a dit à l'AFP avoir vu également 11 morts alors qu'il cherchait des survivants parmi ses proches et qu'un bulldozer déblayait les lieux. 

"Il y a 11 martyrs. Et nous continuons encore de chercher des blessés et des martyrs dans les décombres", a déclaré à l'AFP ce témoin, Akram al-Ahdal. 

 

La coalition avait annoncé lundi soir le lancement de raids sur Sanaa en "réponse" à la première attaque meurtrière confirmée des rebelles Houthis sur le sol émirati. Les Emirats avaient menacé de "riposter" à cette "attaque infâme".

Les insurgés yéménites, soutenus par l'Iran, ont ciblé lundi des installations civiles aux Emirats arabes unis à l'aide de drones. 

L'explosion de camions-citernes transportant du carburant a fait trois morts et six blessés lundi à Abou Dhabi, capitale des Emirats, 

La coalition intervient au Yémen depuis 2015 pour appuyer les forces gouvernementales contre les rebelles, qui ont pris le contrôle de Sanaa en 2014 puis de vastes pans du territoire de ce pays pauvre et ravagé par la guerre.

En sept ans, le conflit à tué 377.000 personnes selon l'ONU, la grande majorité en raison des conséquences indirectes des combats, comme la faim, les maladies et la rareté de l'eau potable.

Sur le même sujet

Emmanuel Macron dimanche à Abou Dhabi pour rendre hommage au président décédé des Emirats... et saluer "MBZ", son successeur

Monde

Arabie saoudite : un site pétrolier en feu après une attaque revendiquée par les rebelles Houthis

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous