Regions Liège

Conflit chez Inbev à Jupille : cinq heures de discussion pour au final n'aboutir à aucun accord

Conflit chez Inbev à Jupille :  cinq heures de discussion pour au final n'aboutir à aucun accord

© Tous droits réservés

09 sept. 2020 à 06:55 - mise à jour 09 sept. 2020 à 06:55Temps de lecture1 min
Par Olivier Thunus

L’usine d’AB Inbev à Jupille reste à l’arrêtLe mouvement a été initié jeudi dernier par la FGTB, majoritaire au sein de l’usine liégeoise, à la suite de la détection de plusieurs cas de Covid-19 au sein du département logistique. Dix cas positifs ont été dénombrés jusqu’à présent. Deux travailleurs sont désormais dans le coma.

Une réunion de conciliation s’est tenue mardi soir. Résultat ? Après cinq heures de discussion, aucun accord n’a été trouvé. " Les bureaux de conciliation avaient fait une proposition de compromis. On avait fait quelques petites remarques mais je pense que c’était acceptable pour les travailleurs. Mais, la direction a refusé le compromis. Il y a un point en particulier qui bloque. Les bureaux ont proposé un groupe de travail et un écartement sur le temps qu’on effectue le travail avec des experts. Mais, ça la direction n’a pas voulu. Donc la grève continue", explique Patrick Rehan, secrétaire régional de la FGTB.


A lire aussi ►►► Coronavirus : l’usine d’AB Inbev à Jupille reste à l’arrêt


Le personnel réclame l’écartement de deux responsables mais, à défaut de l’obtenir, la grève se poursuit. Une nouvelle assemblée générale est prévue. Le secrétaire général affirme qu’ils vont retourner sur les piquets et qu’ils reverront les équipes les unes après les autres.

Extrait de notre Jt du 4 septembre:

Foyer de Covid chez AB Inbev/les travailleurs en grève

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous