Monde

Conflit en Syrie : 123 morts en 4 jours de combats entre Kurdes et jihadistes

© AFP or licensors

23 janv. 2022 à 08:19Temps de lecture1 min
Par Belga

Déclenchés par un assaut majeur jihadiste contre une prison en Syrie, des affrontements entre combattants du groupe Etat islamique (EI) et forces kurdes se poursuivent pour le quatrième jour consécutif et ont fait 123 morts selon une ONG.

Des milliers de civils ont été déplacés par les combats qui ont lieu dans et autour de la prison de Ghwayran (nord-est), l'une des plus grandes abritant des jihadistes en Syrie, et gardée par les forces kurdes.

Depuis l'assaut contre la prison lancé jeudi soir par quelque 100 combattants de l'EI pour libérer leurs camarades, "77 jihadistes et 39 combattants kurdes ont été tués", de même que "sept civils", a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des milliers de jihadistes sont détenus dans le nord et le nord-est du pays, territoires aux mains des autorités Kurdes. Le groupe parvient cependant toujours à mener des attaques meurtrières grâce à des cellules dormantes.

La prison, située dans la ville de Hassaké, abrite quelque 3.500 membres présumés de l'EI parmi lesquels des dirigeants du groupe extrémiste, selon l'OSDH.

Fuite de civils

Les assaillants ont réussi à s'emparer d'armes et à libérer des jihadistes. Des centaines des évadés ont pu être rattrapés mais des dizaines seraient encore en fuite, a indiqué l'OSDH.

Dimanche, les combats se sont poursuivis, les forces kurdes étant soutenues par l'aviation de la coalition internationale. 

Les Etats-Unis ont condamné cette attaque, rappelant que l'EI tentait de libérer les jihadistes depuis plus d'un an.

Les combats ont eu lieu dans des quartiers situés au nord de la prison, et les FDS ont saisi des ceintures explosives, des armes et des munitions.

Sur le même sujet

Syrie : Joe Biden annonce que le chef du groupe Etat islamique a été éliminé, "il a choisi de se faire exploser"

Monde

Syrie: opération héliportée de forces américaines contre des jihadistes, 9 morts

Monde

Articles recommandés pour vous