Monde Europe

Conflit en Ukraine : le président ukrainien demande un sommet pour mettre fin au conflit

Le président Volodymyr Zelensky prononçant un discours le 21 décembre 2021.

© Belgaimage

11 janv. 2022 à 12:56Temps de lecture2 min
Par Belga

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé mardi à organiser un sommet quadripartite avec Moscou, Paris et Berlin afin de "mettre fin au conflit" avec les séparatistes prorusses dans l'est du pays, sur fond de tensions internationales avec la Russie.

"Il est temps de trouver un accord pour mettre fin au conflit et nous sommes prêts à (prendre) les décisions nécessaires lors d'un nouveau sommet" à quatre, a-t-il déclaré en recevant à Kiev Emmanuel Bonne, conseiller du président français et celui du chancelier allemand, Jens Ploetner, selon un communiqué de la présidence ukrainienne. 


►►► À lire aussi : Comment éviter une invasion de l’Ukraine et une guerre en Europe ? Etats-Unis et Russie négocient en face-à-face à Genève


La présidence n'a pas précisé la nature de ces décisions tout en ajoutant que les négociations avaient porté aussi sur les mesures à prendre en vue d'une "désescalade" à la frontière ukrainienne, où la Russie a massé des dizaines de milliers de troupes.

L'Ukraine a par le passé maintes fois appelé à de tels sommets quadripartites dit "de format Normandie", des propositions en général rejetées par Moscou qui accuse Kiev de ne pas mettre en oeuvre les accords de paix de Minsk, négociée sous médiation franco-allemande en 2015.

La tension monte

Le précédent sommet de format Normandie à Paris, en décembre 2019, avait permis de timides avancées, mais le processus de paix s'est ensuite de nouveau retrouvé dans l'impasse, alors que la guerre dans l'est de l'Ukraine a fait plus de 13.000 morts depuis 2014.

Ces derniers mois, la tension était montée d'un cran, l'Occident accusant la Russie, largement considérée comme le parrain militaire des séparatistes, de préparer une attaque contre l'Ukraine, ce que Moscou dément.


►►► À lire aussi : A la veille d'une nouvelle rencontre, la relation Russie-Otan est à son "moment de vérité" selon Moscou


La Russie souhaite pour sa part des garanties occidentales sur un arrêt de l'élargissement de l'Otan à ses frontières, notamment à l'Ukraine.

Un premier round de négociations russo-américaines visant à désamorcer cette crise a eu lieu lundi à Genève. Si aucune percée n'a été annoncée, les deux puissances ont convenu de poursuivre leur dialogue pour donner une chance à la diplomatie.

Sujet du 10 janvier :

Ukraine : Théâtre d un conflit larvé depuis près de huit ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Ukraine : l’Otan prend le relais dans les pourparlers avec la Russie

A la veille d'une nouvelle rencontre, la relation Russie-Otan est à son "moment de vérité" selon Moscou

Monde

Articles recommandés pour vous