Monde

Conflit israélo-palestinien : arrestations de plusieurs Palestiniens après des affrontements à Jérusalem-Est

Images du 12 octobre à Jérusalem

© Getty

13 oct. 2022 à 08:54Temps de lecture2 min
Par Belga, mis en ligne par K.D.

La police israélienne a arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi plusieurs Palestiniens impliqués selon elle dans de violents affrontements à Jérusalem-Est entre forces de sécurité et émeutiers palestiniens.

Neuf suspects ont été arrêtés, indique la police dans un communiqué. Au total, "23 suspects, habitants de Jérusalem-Est" ont été arrêtés depuis mercredi "pour troubles à l’ordre public, jets de pierres et cocktails Molotov, et attaque de policiers", selon la même source.

Les Palestiniens ont organisé mercredi des grèves et des manifestations à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, territoires occupés par Israël depuis 1967, pour protester contre des mesures israéliennes imposées dans la foulée du meurtre de deux soldats dans des attaques ces derniers jours.

 

Heurts dans le camp de réfugiés

Samedi, la soldate israélienne Noa Lazar a été tuée à un barrage à Chouafat, un camp de réfugiés palestiniens à Jérusalem-Est, la partie orientale de Jérusalem occupée en 1967 par Israël puis annexée.

L’armée et la police ont lancé une chasse à l’homme pour retrouver l’auteur de l’attaque et encerclent notamment le camp de Chouafat.

Des heurts ont éclaté mercredi dans le camp entre forces israéliennes, lourdement armées, et des Palestiniens qui ont lancé des pierres dans leur direction.

Selon Kazem Abou Khalaf, un porte-parole de l’agence de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa), le contrôle renforcé aux entrées du camp et la violence ont entraîné la fermeture des écoles et des centres de santé de l’agence à Chouafat. "La situation sur place est vraiment tendue", a-t-il dit à l’AFP.

"Nous avons de nombreux blessés par balles en caoutchouc et par inhalation de gaz lacrymogène", a affirmé à l’AFP Munib al-Qutob, un secouriste à Chouafat.

Attaque près de Naplouse

Des affrontements se sont également produits dans les quartiers d’Issawiya et de Silwan et deux policiers ont été légèrement blessés, poursuit la police.

Mardi soir, un soldat israélien a été tué dans une nouvelle attaque, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

Dans la foulée d’attaques anti-israéliennes meurtrières en mars et avril, l’armée israélienne a multiplié les opérations et les arrestations en Cisjordanie.

Ces raids, souvent émaillés de heurts avec la population palestinienne, ont fait plus d’une centaine de morts côté palestinien, soit le bilan le plus lourd en Cisjordanie depuis près de sept ans, selon l’ONU.

Mercredi, un Palestinien de 18 ans a été tué par l’armée israélienne lors d’affrontements dans le camp de réfugiés d’Al-Aroub, près de Hébron, grande ville du sud de la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Et jeudi, l’armée israélienne a indiqué avoir arrêté six personnes recherchées pour activités terroristes en Cisjordanie.

Le Croissant rouge palestinien a lui fait état de deux blessés dans le village de Kafr Dan, situé à proximité de Jénine.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous