RTBFPasser au contenu

Monde

Conflit israélo-palestinien : l'UE salue le cessez-le-feu et appelle à une solution politique

Conflit israélo-palestinien : l'UE salue le cessez-le-feu et appelle à une solution politique

L'Union européenne s'est félicitée vendredi du cessez-le-feu entré en vigueur entre Israël et le Hamas palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza et s'est engagée à soutenir les efforts en vue d'une "solution politique" à long terme.

"L'Union européenne se félicite du cessez-le-feu annoncé mettant fin à la violence à Gaza et dans ses environs. Nous félicitons l'Égypte, le Qatar, les Nations unies, les États-Unis et d'autres qui ont joué un rôle de facilitateur à cet égard", a déclaré le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell dans un communiqué.


►►► À lire aussi Conflit israélo-palestinien : pourquoi la situation est si tendue à Gaza ? Petit rappel historique


"Nous sommes consternés et regrettons les pertes de vies humaines de ces 11 derniers jours. Comme l'UE n'a cessé de le répéter, la situation dans la bande de Gaza est depuis longtemps intenable", a-t-il ajouté.

"Seule une solution politique apportera une paix durable et mettra fin une fois pour toutes au conflit israélo-palestinien. Rétablir un horizon politique vers une solution à deux États reste de la plus haute importance", a poursuivi le chef de la diplomatie européenne.

L'UE promet de soutenir les autorités locales

Il a assuré que "l'UE est prête à soutenir pleinement les autorités israéliennes et palestiniennes dans ces efforts". "L'UE renouvelle à cette fin son engagement avec les principaux partenaires internationaux, notamment les États-Unis, et d'autres partenaires dans la région, ainsi qu'avec le Quartette pour le Proche-Orient", a-t-il poursuivi.

L'UE, divisée sur la question israélo-palestinienne entre ses États membres, a joué un rôle minimal dans ce dernier conflit. Une déclaration appelant mardi à un cessez-le-feu a été soutenue par 26 des 27 États membres, mais pas la Hongrie.


►►► À lire aussi Témoignage de Gaza : "Les bombardements incessants provoquent de nouveaux traumatismes chez les enfants"


Le calme est revenu vendredi matin dans la bande de Gaza et en Israël après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu qui a mis fin à 11 jours d'hostilités sanglantes.

La trêve a été favorisée par l'Égypte, puissance régionale entretenant à la fois des relations avec Israël et le Hamas, mouvement considéré comme "terroriste" par l'État hébreu, l'Union européenne et les États-Unis.

 

Articles recommandés pour vous