Chroniques Culture

Connaissez-vous l’origine de l’expression "qui m’aime me suive" ?

Hommage d’Édouard III d’Angleterre à Philippe VI de Valois (6 juin 1329) dans les Chroniques de Jean Froissart, Bibliothèque nationale de France.

© Wikimédia Commons

"Qui m’aime me suive !", voilà quoi dire pour inciter celles et ceux ayant de l’affection ou de l’estime pour vous à vous soutenir.

Des siècles avant qu’elle ne donne naissance à une comédie avec Catherine Frot et Daniel Auteuil (2019), cette expression puise son origine dans des temps chevaleresques.

C’est à Philippe VI de Valois, successeur de Charles IV le Bel au trône de France, qu’on attribue cette expression, en 1328. Avant la bataille du mont Cassel, menée contre les milices flamandes le 23 août 1328, le roi de France tente de rallier ses conseillers qui, eux, n’approuvent pas cette expédition.

Le connétable de Châtillon est le seul à soutenir le roi en lançant "Qui a bon cœur a toujours le temps à propos". Réjouit de son propos, Philippe lui saute au cou et s’exclame "Qui m’aime me suive". Pour ce souverain couronné deux mois plus tôt, l’occasion est belle de rassembler autour de lui les Grands du royaume.

Au fil du temps, l’expression a pris un tour plus sentimental et moins guerrier qu’à son origine.

Sur le même sujet

Connaissez-vous l’origine de l’expression "jeter l’éponge" ?

Chroniques Culture

Pourquoi dit-on qu’on est "médusé.e" ?

Chroniques Culture

Articles recommandés pour vous