RTBFPasser au contenu
Rechercher

Conner Rousseau (Vooruit) : pas d'augmentation pour le travailleur? Alors pas non plus pour l'actionnaire

Conner Rousseau
30 avr. 2021 à 18:53Temps de lecture2 min
Par Belga

Le président de Vooruit, Conner Rousseau, a réaffirmé vendredi, à la veille du premier mai, sa position selon laquelle les travailleurs des secteurs qui se sont bien tirés de la crise sanitaire doivent pouvoir recevoir davantage que 0,4% d'augmentation salariale, en plus de l'index.

Les négociations entre patrons et syndicats sur la norme salariale, dans le cadre d'un éventuel accord interprofessionnel 2021-2022, sont enlisées depuis des semaines, poussant les syndicats à faire cette semaine un constat d'échec. Ces derniers refusent une norme salariale de 0,4%, en plus de l'indexation automatique des salaires, pour les deux prochaines années, et estiment que des marges pour des augmentations plus substantielles sont possibles dans les secteurs qui ont bien traversé la crise du coronavirus. Les syndicats rejettent également la loi de 1996 telle qu'elle a été modifiée en 2017 sous le gouvernement Michel: un "carcan" qui empêche toute négociation salariale interprofessionnelle digne de ce nom, selon eux. Du côté patronal, on rappelle que la marge salariale calculée par le Conseil central de l'Économie est de 0,4%, qu'elle s'ajoute à l'indexation automatique des salaires, attendue à 2,8% pour 2021 et 2022, et que l'économie belge a traversé sa plus grave crise économique depuis des décennies.

La balle est donc revenue sur la table du gouvernement fédéral en cette fin de semaine. Les positions ne sont clairement pas les mêmes entre socialistes et libéraux, la veille du 1er mai exacerbant quelque peu les tensions. Le Premier ministre Alexander De Croo, qui a reçu les partenaires sociaux jeudi, a appelé vendredi à garder la tête froide et à trouver un accord "équilibré" et "soutenable".

Après une première sortie en milieu de semaine, dans laquelle il affirmait que sans progression conséquente des salaires, il ne voyait pas pourquoi des dividendes pourraient être distribués ou des salaires de grands patrons augmentés, Conner Rousseau a retapé sur le clou vendredi, à la veille de la Fête du Travail. "Celui qui se retrousse les manches et contribue au succès doit toujours en être récompensé. C'est juste normal dans ce cas que vous gagniez plus. Rien ne devrait y faire obstacle. Pas même une loi du passé", a déclaré en substance vendredi soir le président des socialistes flamands. "Et donc, si on continue à penser qu'il n'y a pas de marge de manœuvre pour donner à ces travailleurs une augmentation décente, alors il n'y a pas de marge non plus pour donner une augmentation aux actionnaires".

Sur le même sujet

Hospitalisé en urgence pour un problème rénal, Conner Rousseau sera opéré début décembre

Belgique

Accord interprofessionnel 2021-2022 : "les patrons ont refusé de discuter, ils ont fait en sorte que la négociation soit bloquée", accuse Paul Magnette

Belgique

Articles recommandés pour vous