Guerre en Ukraine

Conséquence de la guerre en Ukraine pour la RDC : le retrait des hélicoptères ukrainiens va priver la Monusco d'un tiers de sa flotte

© AFP

Le retrait annoncé du contingent de 250 Casques bleus ukrainiens de la force onusienne de maintien de la paix en République démocratique du Congo (RDC), une décision prise par Kiev à la suite de l'invasion de son territoire par la Russie, va priver la Monusco d'un tiers de ses hélicoptères, a calculé vendredi le site d'information congolais Actualité.cd.

Ce rapatriement, annoncé mardi par les Nations unies et ensuite confirmé par les autorités ukrainiennes, concerne également les huit hélicoptères - quatre appareils d'attaque Mil Mi-24 ("Hind" dans la terminologie de l'Otan) et quatre hélicoptères de transport Mil Mi-8 ("Hip"). Le contingent ukrainien de la Mission de maintien de la paix des Nations Unies en République démocratique du Congo (Monusco) opère depuis l'aéroport de Goma, le chef-lieu de la province troublée du Nord-Kivu.

Pas de date fixée pour le retrait des troupes ukrainiennes

Présents depuis une dizaine d'années, ils sont, de Goma, en mesure d'intervenir en appui aux troupes au sol dans les deux Kivu et dans la province de l'Ituri, plus au nord, toutes trois placées sous état de siège depuis mai dernier. Cette mesure exceptionnelle décrétée par le président congolais Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo n'a toutefois pas permis de mettre fin aux violences, pas plus que la présence de l'ONU depuis plus de vingt ans.

Selon Actualité.cd, le départ des 250 Ukrainiens, sur un effectif total d'environ 14.000 Casques bleus pour l'ensemble de la force, va priver la Monusco d'un tiers de sa flotte. La mission onusienne dispose en effet de 24 hélicoptères au total, dont des appareils sud-africains - des Rooivalk d'attaque et des Oryx de transport.

Aucune date n'a été fixée pour le rapatriement des Casques bleus ukrainiens depuis l'annonce de la décision prise par Kiev.

L'ONU a reçu une notification officielle de la décision du gouvernement ukrainien de retirer son contingent militaire, incluant le personnel, les hélicoptères et l'équipement

"L'ONU a reçu une notification officielle de la décision du gouvernement ukrainien de retirer son contingent militaire, incluant le personnel, les hélicoptères et l'équipement" de la Monusco, a précisé mardi à New York un porte-parole du département des opérations de paix de l'ONU (DPKO). "Nous prenons acte de cette décision et remercions l'Ukraine pour sa solide contribution", a-t-il ajouté

Selon Actualité.cd et l'AFP, le dispositif ukrainien à ce stade est encore en place en attendant l'aboutissement des démarches et des formalités de rapatriement.

Ce média en ligne s'interroge sur la gestion de l'après contingent ukrainien dans l'est de la RDC et comment faire pour déployer facilement des troupes dans des régions quasiment enclavées comme les Hauts plateaux, Fizi, Roe, Pinga, au Sud-Kivu. 

"A ce stade, des discussions doivent être amorcées avec d'autres États membres (de l'ONU) pour combler ce déficit", souligne le site.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous