Consommation : et si nous mangions de la viande artificielle ? Singapour l’autorise, une première mondiale

Le but est de pouvoir faire face à l’augmentation de consommation de viande à venir.

© AFP

De la viande artificielle de poulet va pouvoir être proposée prochainement dans des restaurants de Singapour après un feu vert des autorités locales, "une première mondiale" selon la start-up américaine à l’origine du projet.

Eat Just, qui travaille sur ce projet de viande de laboratoire cultivée à partir de cellules animales, a annoncé que ses morceaux de poulet avaient été autorisés à la vente par l’agence de sécurité alimentaire de la cité-Etat d’Asie du Sud-Est.

Réduire la consommation de viande

Il s’agit "d’une avancée pour l’industrie alimentaire mondiale", a-t-elle souligné dans un communiqué reçu ce mercredi, alors que de nombreuses sociétés cherchent des moyens de produire de la viande avec un impact moindre sur l’environnement.

"Eat Just a soumis une demande de vérification", a confirmé l’agence de sécurité alimentaire singapourienne ce mercredi. Son produit "a été déclaré propre à la consommation dans les quantités prévues et a été autorisé à la vente à Singapour comme ingrédient des nuggets Eat Just", a ajouté l’agence.

La consommation de viande devrait augmenter de 70% d’ici 2050, selon la start-up, or les scientifiques avertissent que cette tendance est l’un des principaux moteurs du changement climatique.

Journal télévisé 22/09/2019

Le secteur de la viande cultivée compte passer d'ici quelques années à une production à grande échelle.

Articles recommandés pour vous