RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Construction à Ghlin d'une usine pour trier tous les types d'emballages plastiques

Le chantier du centre de tri inauguré en présence de la Ministre wallonne de l'Environnement, Céline Tellier (Ecolo)
05 oct. 2020 à 22:02 - mise à jour 05 oct. 2020 à 22:02Temps de lecture2 min
Par Isabelle Palmitessa

Mettre un pot de yaourt dans un sac bleu ? Ce n’est pas autorisé pour l’instant dans les zones de collectes de déchets des intercommunales Hygea (Mons-Borinage-Centre) et  dans une partie de la zone Ipalle (7 communes du Sud du Hainaut). Mais dans un avenir proche, dès le printemps prochain, le contenu des sacs bleus PMC va changer : comme c'est déjà le cas en Wallonie picarde, on pourra y placer non seulement les emballages métalliques, le tétrapack et les bouteilles plastiques mais aussi tous les autres types d’emballages plastiques : pots, films, barquettes… Cependant, pour être correctement recyclés, ces emballages doivent d’abord être correctement triés. Il existe bien actuellement une unité de tri, Valodec, située à Cuesmes, mais elle n’est pas équipée pour trier une grande variété de matériaux. C’est la raison pour laquelle l’intercommunale Idea, en collaboration avec l’intercommunale Ipalle et des partenaires privés (les entreprises Vanheede et suez) ont entrepris la construction d’une nouvelle usine dans la zone industrielle de Ghlin-Baudour. Ce partenariat public-privé a dévoilé le nom de son nouveau centre de tri, il s’appellera Val’Up et devrait être opérationnel dans un an. On y triera 14 fractions différentes de déchets contre 7 seulement actuellement chez Valodec à Cuesmes.

Inauguration du chantier de Val’Up

La construction du bâtiment a démarré sur un site de 3 ha situé dans la zone industrielle de Ghlin-Baudour
La construction du bâtiment a démarré sur un site de 3 ha situé dans la zone industrielle de Ghlin-Baudour DAVID PLAS

Le chantier du nouveau centre de tri a été inauguré ce lundi 5 octobre en présence du Ministre-Président de la région Wallonne, Elio Di Rupo et de la Ministre wallonne de l’environnement Céline Tellier. Le terrain est pour l’instant à peu près nu mais les installations qui y seront construites promettent de développer des technologies sophistiquées mêlant le tri optique et la supervision humaine. Le projet va générer de l’emploi. Le personnel de Valodec sera repris ici mais il sera renforcé par de nouvelles embauches. On parle d’un total de 68 emplois fin 2021 et une centaine en 2022.

Val’Up en chiffres

La capacité de traitement sera de 5000 sacs bleus à l’heure, ce qui représente 50.000 tonnes de déchets triés par an. Le projet a été pensé de manière à pouvoir être développé si besoin. Les déchets proviendront de plus de 2 millions d’habitants. Ceux qui sont desservis par les intercommunales Hygea et Ipalle mais aussi d’autres zones de Belgique. L’investissement représente plus de 30 millions d’euros.

Les citoyens concernés par ce projet

14 types de déchets seront triés contre 7 seulement aujourd'hui chez Valodec à Cuesmes
14 types de déchets seront triés contre 7 seulement aujourd'hui chez Valodec à Cuesmes RTBF

La première étape du travail de cette usine de tri, c’est le citoyen qui l’effectue. La qualité du tri est très importante. Une expérience pilote est menée depuis 4 ans à Frameries par Fost Plus. Mais la question déterminante concerne la destination finale de ces plastiques, une fois triés. L’enjeu de la réussite de ce projet est le développement d’entreprises locales capables de valoriser ces matières pour en faire de nouveaux plastiques issus non pas du pétrole mais des poubelles de consommateurs.

Articles recommandés pour vous