Mobilinfo

Contacts : faites attention aux trams !

13 oct. 2022 à 13:42Temps de lecture2 min
Par Commissaire Olivier Quisquater

Dans le Contacts du dernier week-end, nous avons suivi une conductrice de tram de la STIB. Elle a pu nous faire vivre son quotidien "sur les rails", mais des rails qui sont souvent au milieu de votre route ! Il est donc important, voire essentiel de connaître les contraintes de la conduite d’un tel véhicule. Contraintes qui expliquent aussi la très grande priorité dont bénéficient les trams !

© Tous droits réservés

Quelques règles…

Le tram est considéré comme un véhicule ferré, au même titre que le train par exemple, mais à la différence que le train circule toujours en site propre, avec juste des croisements aux passages à niveau, alors que le trajet du tram se retrouve beaucoup plus souvent mêlé à la circulation des autres véhicules. Le tram, il faut donc s’en soucier d’une manière différente. Mais que ce soit le train ou le tram, aucun des deux n’est soumis au Code de la route. Ils doivent juste respecter les feux et les injonctions des agents qualifiés. Pour le reste, ils suivent leurs propres règles, ont leurs propres limitations de vitesse. Il faut donc être particulièrement vigilant car vous n’avez pas le droit de leur couper la route en dehors des cas où eux-mêmes sont obligés de s’arrêter.

Si on favorise à ce point la bonne marche des trains et des trams, c’est d’abord dû à leurs difficultés de freinage. En effet, les véhicules ferrés ont une distance de freinage supérieure à tous les autres véhicules habituels. Et c’est pire encore dans certaines circonstances, par exemple quand les rails sont humides ou verglacés. Mais ce n’est pas la seule raison. Ces véhicules n’ont aucune possibilité d’éviter un obstacle, puisqu’ils sont coincés sur leurs rails. Par contre, ils peuvent éventuellement dérailler en cas d’accident, ce qui nécessite alors de bloquer la ligne pendant très longtemps, mettant dans l’embarras un nombre important de personnes. De plus, les trams, et beaucoup de trains aussi d’ailleurs, transportent des passagers non attachés. Un freinage brusque ou un déraillement sont très dangereux pour tous ces passagers ! Ajoutons enfin qu’une collision avec un tram fait très mal à celui qui la subit, car, par exemple, même le plus petit des trams de la STIB ne fait pas loin de 40 tonnes à vide. C’est en soi une très bonne raison pour les éviter !

© Tous droits réservés

Pour être plus concret encore, passons en revue quelques cas où vous devez laisser passer le tram même si vous avez priorité sur le reste du trafic. Ce sera par exemple dans un carrefour où vous bénéficiez de la priorité de droite, retenez que cette priorité de droite ne sera pas valable vis-à-vis d’un tram. Si vous êtes piéton, et que vous traversez sur un passage non protégé par des feux, vous devez vous arrêter pour le tram. Idem si vous êtes cycliste et que votre piste cyclable est coupée par une voie de tram. A Bruxelles, on a aussi des lignes de tram qui traversent des ronds-points ou des situations qui ressemblent à des ronds-points, comme la place fameuse place Meiser, et là aussi, tout le trafic doit laisser passer les trams. Bref, on le rappelle, sauf si le tram doit s’arrêter pour un feu de circulation ou un agent qualifié, laissez-le passer dans tous les cas !

Un dernier conseil aux conducteurs : faites aussi attention en vous arrêtant ou en stationnant à proximité d’une voie de tram. Tous les jours, des trams perdent du temps à cause de conducteurs qui n’ont pas fait attention à bien dégager le passage pour les trams. Le dépannage d’un véhicule mal garé coûte vite très cher à la personne négligente…

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous