RTBFPasser au contenu

Mobilinfo

Contacts : les règles et conseils pour circuler dans les ronds-points

Contacts

Panel de la route

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 mai 2022 à 10:562 min
Par Commissaire Olivier Quisquater

Une partie des conducteurs belges ne connait pas ou ne respecte pas les règles et conseils préventifs à appliquer à l’approche ou dans les ronds-points. Un exemple concret est visible dans cette vidéo avec un véhicule qui en gêne un autre pourtant entré en premier sur un rond-point.

En général, ce sont principalement les ronds-points à plusieurs bandes de circulation qui posent le plus de problèmes, à cause des possibilités de couper la route d’autres conducteurs en quittant le rond-point.

 

Rappelons donc une fois de plus le b.a.-ba de l’utilisation des giratoires ! Tout d’abord, on aborde un rond-point avec prudence et à vitesse modérée. Certains arrivent à grande vitesse et font peur à ceux qui sont déjà sur le rond-point en adoptant une allure qui donne l’impression qu’ils ne céderont peut-être pas la priorité.  Ce n’est évidemment pas la bonne manière de faire.  Celui qui aborde un rond-point doit la priorité à ceux qui y circulent déjà, y compris sur ceux qui circulent sur une autre bande du rond-point que celle de droite. Si vous entrez dans le rond-point au moment où quelqu’un se rabat du centre de celui-ci vers l’extérieur, et qu’il y a un accrochage, vous serez probablement déclaré en tort. Pour cette raison, les examinateurs du permis de conduire n’apprécient pas qu’un candidat au permis entre dans un rond-point quand la bande de droite de celui-ci est libre, mais qu’un véhicule est en approche sur une autre bande du rond-point.

 

Commissaire Olivier Quisquater

On peut entrer sur un rond-point par la bande de son choix, mais on recommande de pénétrer par la bande de droite si c’est pour sortir à la première ou à la deuxième sortie. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on est censé se rabattre à droite avant de quitter un rond-point, tout comme on serre à droite pour virer à droite dans n’importe quel carrefour ! Et c’est presque impossible de le faire convenablement, en annonçant ses intentions à temps, si on sort tout de suite du rond-point alors qu’on y est rentré par la deuxième bande. Dans la pratique, de nombreux conducteurs qui veulent quitter un grand rond-point coupent la route d’autres usagers qui circulent sur la bande de droite. C’est le signe qu’ils n’ont pas manœuvré à temps pour se rabattre. Et en cas d’accrochage, ils seront vraisemblablement déclarés en tort. Par contre, si vous sortez à la 3e sortie, et que la circulation est assez dense, c’est souvent utile d’entrer dans le rond-point par la 2e bande, et de manœuvrer correctement pour vous rabattre à droite entre la 2 et la 3e sortie. Au besoin, faites un tour complet du rond-point pour vous positionner convenablement pour sortir, et de grâce, ne coupez la route à personne et ne vous immobilisez pas au milieu du rond-point pour attendre de pouvoir le quitter !

On rappelle aussi qu’il est impératif de clignoter à temps pour changer de bande ou pour sortir d’un rond-point. C’est à la fois une question de sécurité, de mobilité et de courtoisie. Par contre, je rappelle qu’on ne doit pas clignoter pour entrer dans un rond-point, puisque tout le monde est obligé de partir vers la droite.

Petit focus sur les cyclistes : dans un rond-point sans piste cyclable, ils peuvent comme les autres conducteurs prendre la bande de leur choix, mais ils peuvent aussi circuler où ils veulent dans leur bande de circulation. Cette dérogation à l’obligation de serrer à droite prévue par le code de la route provient du constat que le cycliste risque moins de se faire couper la route brutalement s’il occupe une place plus centrale dans sa bande de circulation.

Articles recommandés pour vous