RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Convoi de la liberté : une centaine de véhicules ont réussi à atteindre Paris

11 févr. 2022 à 11:36 - mise à jour 11 févr. 2022 à 20:03Temps de lecture2 min
Par David Manfredini avec Anthony Roberfroid

Quelques centaines de personnes ont réussi à arriver malgré l’interdiction de la manifestation. Ce chiffre réduit s’explique par la fermeture de nombreuses entrées de la capitale ainsi que la présence de nombreux policiers prêts à intervenir. Néanmoins, le nombre de véhicule dans la capitale pourrait s’élever dans la soirée.

Au total, ce sont 7200 agents qui ont été mobilisés pour ce week-end. Une grande manifestation est prévue demain à 14 heures au Grand-Palais, à côté de l’Elysée.

Plusieurs centaines de véhicules participant au "Convoi de la liberté" ont pris la route ce vendredi matin depuis la Bretagne à destination de Paris, malgré les interdictions de blocage mises en place par la préfecture de police.

Après avoir paralysé la capitale Ottawa, le mouvement de protestation des camionneurs canadiens du "Convoi de la liberté" a rapidement trouvé des partisans en Europe. Pour rappel, les manifestants protestent contre l’obligation vaccinale et contre les mesures mises en place pour lutter contre le Covid-19. D’autres éléments de protestations sont ensuite venus s’ajouter à ces revendications, avec notamment une dénonciation de la baisse du pouvoir d’achat et de l’augmentation du coût du carburant.

Afin de ne pas perdre le contrôle de la situation, les autorités européennes ont rapidement pris des mesures pour interdire ces rassemblements. En France, la préfecture de Paris et le gouvernement ont annoncé des mesures fermes pour interdire tout blocage de la capitale française.

Loading...

Ces mesures n’ont pas pour autant découragé les manifestants puisque plusieurs convois ont été organisés depuis mercredi en France. Entre 300 et 500 personnes, provenant de Calais, de Lille et de Valencienne, se sont rassemblées ce matin au mémorial canadien de la Seconde Guerre mondiale de Vimy. Un lieu choisi pour rendre hommage aux instigateurs du mouvement.

Sur place, l’ambiance est restée bon enfant : "Je veux que ça se passe dans la bonne humeur ", témoigne Lisa auprès de l’AFP, une militante de 62 ans à la retraite. "Il faut qu’on nous voie, qu’on entende ce peuple qui veut vivre normalement et libre". Le ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin a quant à lui déclaré jeudi soir : "Si les gens veulent manifester normalement, ils pourront le faire. S’ils veulent bloquer la circulation, on interviendra."

Loading...

Une forte présence de Gilets Jaunes

Parmi les participants, on constate une forte mobilisation de la part d’anciens Gilets Jaunes qui protestent contre le coût de la vie. Le mouvement reprend les codes et le visage de celui des gilets jaunes. Il regroupe des classes populaires et rurales dans un mouvement spontané et peu organisé, mais social. Interrogé par Guillaume Woelfle, Élliot témoigne : "Je suis là par rapport à tout ce qui se passe en ce moment dans notre pays, le prix de l’essence, l’augmentation du coût de la vie. Je trouve que la crise du Covid est mal gérée par le pays. Il y a un ras-le-bol qui revient de l’époque Gilets Jaunes et les gens décident de se révolter. On a une occasion de se faire entendre, il faut en profiter."

Le mouvement véhicule également des discours complotistes : "Ça fait deux ans, même plus que ça, qu’on sent qu’il y a une manipulation mondiale ", indique notamment Bruno. " Il faut que les gens résistent parce que ça va aller beaucoup plus loin que ça."

A la fin de l’hommage, les participants ont embarqué dans leur véhicule vers 11h30 en direction de la capitale. Le convoi compose de voitures, de camping-cars et de camion et s’étale sur plusieurs kilomètres. Des étapes sont prévues à Amiens puis Beauvais. Après Paris, le convoi prévoit de rallier Bruxelles ce 14 février. Bruxelles et Gand ont déjà averti que des mesures seraient prises pour empêcher le blocage des villes.

Après Paris : bruxelles interdit les camions du Convoi de la Liberté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le mouvement dit "convoi de la liberté" aux champs Elysées après le Canada et les Pays-Bas

Monde

Convoi de la liberté : ces convois ne vont pas régler les vrais problèmes des chauffeurs d'après les syndicats

Belgique

Articles recommandés pour vous