Monde Amérique du Nord

Convoi de la liberté : Washington demande à Ottawa d'employer les "pouvoirs fédéraux"

11 févr. 2022 à 05:45Temps de lecture1 min
Par Belga

Les Etats-Unis demandent au Canada d'employer les "pouvoirs fédéraux" pour lever les blocages occasionnés à la frontière des deux pays par les convois de protestation contre les mesures sanitaires, ont fait savoir jeudi des responsables de la Maison Blanche.

L'administration américaine a offert "le soutien plein et entier" du ministère à la Sécurité intérieure, ont-ils précisé.

La Maison Blanche a précisé que plusieurs ministres et hauts conseillers américains (Sécurité intérieure, Transports) étaient en contact régulier avec leurs homologues canadiens, et assuré que l'administration Biden était "mobilisée 24 heures sur 24 pour mettre fin rapidement" à une crise qui perturbe l'industrie américaine.

Le président Joe Biden est lui-même régulièrement informé, selon la même source.

Un convoi à Washington ?

La Maison Blanche précise en outre avoir été avertie de l'organisation d'un "convoi de la liberté" à Washington au début du mois de mars, et assure "prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer que ce convoi ne perturbe pas le commerce ou les transports, et n'affecte pas le travail du gouvernement fédéral, des forces de l'ordre et des secours".

"Nous n'avons pas actuellement d'informations selon lesquelles les individus mobilisés seraient impliqués dans une activité qui ne relèverait pas" de la liberté d'expression telle que protégée par la Constitution, souligne toutefois la Maison Blanche.

Trois axes frontaliers entre le Canada et les Etats-Unis sont désormais bloqués par des manifestants qui contestent les mesures sanitaires.

Plusieurs usines des constructeurs automobiles Ford, Stellantis et Toyota en Amérique du Nord ont dû temporairement fermer ou fonctionner à capacité réduite en raison des blocages.

La mobilisation a fait des émules en Europe, où plusieurs villes ont déjà interdit de telles manifestations. En Belgique, les Villes de Bruxelles et Gand ont averti, jeudi, qu'elles n'autoriseraient pas l'accès des convois à leurs territoires respectifs.

Sur le même sujet:

Après Paris : bruxelles interdit les camions du Convoi de la Liberté

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Convoi de la liberté : la police reprend progressivement le contrôle du centre d'Ottawa

Monde Amérique du Nord

Convoi dit "de la liberté" au Canada: reprise de l'opération policière pour évacuer le pont frontalier Ambassador au Canada

Monde

Articles recommandés pour vous