Matin Première

COP27 et Wallonie : le ministre Philippe Henry (Ecolo) annonce une "accélération" de la distribution des primes à la rénovation

L'invité de Matin Première - Philippe HENRY

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le ministre wallon du Climat a mené la délégation belge à la COP27. Philippe Henry était l’invité de Thomas Gadisseux et de François Heureux dans Matin Première.

La COP27, qui a lieu en ce moment en Egypte, risque bien de jouer les prolongations ce week-end. Un accord à l’unanimité doit être pris, et ce n’est pas encore le cas. Car des points de friction existent entre certains groupes de pays. Notamment entre les pays en développement et les Etats-Unis/Europe pour ce qui est du dossier des " pertes et des préjudices ". Il s’agirait là de créer un fonds pour remédier aux coûts des catastrophes naturelles engendrées par le réchauffement climatique.

Aider les pays en développement

Symbolique et choses concrètes

Le ministre wallon confirme : " il reste pas mal de gros soucis ". Ceux-ci sont dus pour lui au contexte international (guerre en Ukraine, crise de l’énergie…). Le sujet donc des " pertes et préjudices " cale toujours entre pays en développement (dont la Chine, qui en fait partie) et les pays dits " développés ". Une sorte de " compensation " donc, qui bloque encore. Pour Philippe Henry, il y a " une part de symbolique " : " une perte de confiance de la part des pays du Sud ".

Il reste pas mal de gros soucis

L’an dernier à Glasgow, une série de mesures avaient été prises pour donner des moyens aux pays qui en manquent. Entrer dans le vif du sujet (pécuniaire), est évidemment plus laborieux. " Ce sont des processus qui sont lents. Ceux-ci sont en cours ". Et celui-ci de saluer l’engagement wallon dans ce dossier : " La Wallonie a pris des initiatives très importantes en la matière. Nous sommes d’ailleurs reconnus de ce point de vue là ". Notamment symboliquement, pour aider des populations locales en proie aux phénomènes climatiques (un million d’euros avait été promis par l’Elysette. Pas une somme mirobolante, de l’avis même du ministre, mais qui " concoure à contribuer à cette dynamique ". A savoir " restaurer pleinement la confiance " entre pays du nord et du sud).

A revoir, Jean-Pascal van Ypersele dans "Matin Première" du 3 novembre :

L'invité: le climatologue Jean-Pascal Van Ypersele

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le vice-président du gouvernement wallon de préciser aussi que le pays et la Wallonie soutiennent la candidature de Jean-Pascal van Ypersele à la présidence du GIEC.

Des COP à la Wallonie

Les souhaits de l’écologiste pour cette conférence sur le climat qui a lieu en ce moment à Charm-el-Cheikh sont " que l’on poursuive les mécanismes déjà en cours ". Confirmer aussi l’objectif d’atteindre le pic des émissions mondiales de CO2 en 2025 (et qu’elles diminuent ensuite, évidemment) et continuer la négociation mondiale et l’action dans nos territoires.

Là où les choses se discutent, c’est sur l’ordre des décisions et des échéances

Comment concrètement traduire les décisions prises internationalement aux actions sur le terrain ? Pour Philippe Henry, il s’agit d’œuvrer dans " l’ordre des choses ". L’objectif de réduire drastiquement nos émissions de CO2 n’est donc pas contesté selon lui au niveau wallon, mais les discussions portent sur surtout " les moyens de l’atteindre ". Les objectifs wallons " sont liés par le cadre européen " (si on ne les atteint pas, des amendes sont à la clé). " L’Europe s’est donné l’ambition de réduire de 57% ses émissions d’ici 2030 (par rapport à 1990). Ça se traduit chez nous par un objectif spécifique pour la Belgique, pour la Wallonie ". Concrètement, cela veut dire pour lui réussir à isoler suffisamment nos bâtiments, changer notre mobilité (plus de transport en commun, moins de voitures individuelles…). Des mesures publiques budgétées de manière " très très importantes ", mais il faut selon le ministre, " aider les autres pays pour qu’ils puissent se mettre dans cette même logique".

Pour ce qui est des engagements au niveau wallon, qui passent par le plan " Air-Climat- Energie " déposé par le ministre et qui est actuellement encore en discussion, il y a différents trois axes. Le premier concernant l’industrie (" vers la décarbonation d’ici 2050, piloté l’Europe "). Le deuxième est la mobilité (" réussir le transfert modal "), d’où des investissements dans les transports en commun et les pistes cyclables. Et il y a également l’isolation des bâtiments. " Là où les choses se discutent, c’est sur l’ordre des décisions et des échéances. Une discussion logiquement difficile qui se traduira par une évaluation année après année ".

Primes et accompagnement

Un suivi des actions, un monitoring, qui prend donc un peu de temps. " Le temps de l’action est souvent plus long que ce qu’on ne souhaiterait immédiatement " explique l’écologiste. " Les mesures que nous prenons, nous les planifions dans le temps. Le suivi de ce plan est tout aussi important que ses objectifs ". Et celui-ci de citer la construction de pistes cyclables vers Bruxelles où la gratuité pour les jeunes pour les TEC.

Philippe Henry d’annoncer également que la distribution des primes à la rénovation des bâtiments devrait s’accélérer. Un budget de 100 millions d’euros supplémentaires a été dégagé, " une augmentation de 40% les différentes interventions qui concernent l’isolation des bâtiments " et la permission " d’aller jusqu’à 90% du coût des factures ". " Ce que l’on vise à faire avec cela, c’est que n’importe quel ménage qui souhaite réaliser des travaux d’isolation, diminuer sa consommation, puisse être d’une part accompagné pour le faire. Et d’autre part qu’ils n’aient pas de frein financier (par des primes ou par des prêts) ". Ces augmentations de primes devraient avoir lieu au début de l’année prochaine. Le système d’accompagnement et les informations sur les primes sont déjà disponibles dès aujourd’hui stipule aussi le ministre.

(...) n’importe quel ménage qui souhaite réaliser des travaux d’isolation, diminuer sa consommation, puisse être d’une part accompagné pour le faire

Pour plus de renseignements sur les procédures, Philippe Henry conseille d’aller jeter un coup d’œil sur le site gouvernemental wallon jediminuemafacture.be.

Recevez chaque vendredi l'essentiel de Matin Première

recevez chaque semaine une sélection des actualités de la semaine de Matin Première. Interviews, chroniques, reportages, récits pour savoir ce qui se passe en Belgique, près de chez vous et dans le monde.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous