RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Coronavirus à Hong Kong : le système de santé "dépassé" par la vague d'Omicron

Des personnes sont testées dans un site temporaire de dépistage du Covid-19 à Hong Kong, le 12 février 2022, alors que les autorités s'efforcent d'augmenter la capacité de dépistage suite à un nombre record de nouvelles infections.
14 févr. 2022 à 06:541 min
Par Belga

Une vague de contaminations au variant Omicron du Covid-19 à Hong Kong a porté un "coup dur" au système de santé de la ville, qui s'accroche à sa stratégie "zéro-Covid", a déclaré dimanche soir la cheffe du gouvernement Carrie Lam.

L'assaut du variant très contagieux Omicron a fait exploser le nombre de contaminations, "a porté un coup dur à Hong Kong et a dépassé la capacité de gestion de la ville", a reconnu Carrie Lam.

Système de soins engorgé

La politique de Hong Kong consistant à hospitaliser toute personne contaminée, même asymptomatique, ou à l'isoler dans un centre de quarantaine a entraîné un engorgement du système de soins et d'interminables délais d'attente. Du coup, les hôpitaux ont demandé aux malades présentant peu ou pas de symptômes de rester chez eux en attendant que des places se libèrent.

"L'augmentation considérable du nombre de cas confirmés ces derniers jours a allongé le délai d'admission des personnes testées positives dans les centres d'isolement", a déclaré Carrie Lam, ajoutant que le gouvernement "n'épargnera aucun effort pour mettre en œuvre" la stratégie actuelle de "zéro Covid".

Politique "zéro covid"

Depuis le début de la pandémie, Hong Kong adhère à la politique "zéro Covid" de la Chine continentale, qui consiste à éradiquer tout départ d'infection grâce à un dépistage généralisé, des quarantaines de masse et des mesures de distanciation sociale prolongées.

Mais l'apparition d'Omicron sur le territoire fin décembre a entraîné plus de 8.300 nouveaux cas en quelques semaines seulement, un bond considérable par rapport aux quelque 12.000 cas détectés en près de deux ans.

Carrie Lam a ajouté que la Chine continentale aiderait la ville dans ses efforts de dépistage et de mise en quarantaine.

La semaine dernière, la ville a enregistré ses premiers décès en cinq mois. Environ 50% de la population hongkongaise âgée de plus de 70 ans n'est pas vaccinée.

Vendredi, les chercheurs ont averti que d'ici à la fin mars, la ville pourrait compter jusqu'à 28.000 infections quotidiennes. Alors que depuis le début de la pandémie, Hong Kong a enregistré un total cumulé de seulement 16.719 infections et 219 décès.

Situation à Hong Hong: reportage JT 04/01/2022

Sur le même sujet

21 févr. 2022 à 12:08
2 min
18 févr. 2022 à 13:02
2 min

Articles recommandés pour vous