Regions Namur

Coronavirus à Namur : 10% de tests positifs au centre de dépistage de Jambes

Namur : le centre de dépistage de Jambes enregistre désormais 10% de tests positifs au covid
05 oct. 2020 à 13:05 - mise à jour 05 oct. 2020 à 13:05Temps de lecture2 min
Par Juliette Hariga

La province de Namur enregistre une très forte augmentation des cas de covid. Une hausse de 95% pour la semaine du 25 septembre au 1er octobre par rapport à la période précédente de sept jours. Autre chiffre inquiétant livré par Sciensano : le taux de positivité des tests. Sur 100 tests réalisés en province de Namur, 7,4 sont positifs. Alors que la moyenne belge tourne désormais autour des 6%.

Un taux de positivité qui pourrait encore être plus important, à en croire les chiffres du centre de dépistage de Jambes… Là-bas, on tourne désormais à 10% de taux de positivité. Comme l’explique le docteur Dominique Henrion, médecin coordinateur du centre de dépistage : "Sciensano a une semaine de retard sur les chiffres par rapport à nous, qui sommes à la source. Nous, on a des chiffres tout frais qui datent de la fin de la semaine dernière… On a désormais une positivité qui dépasse les 10%. On constate donc encore une augmentation de cette positivité par rapport à la semaine dernière".

Le virus circule plus

Jusqu’ici, la province de Namur s’en tirait plutôt bien par rapport à des régions plus peuplées comme Bruxelles, Anvers ou Liège. Comment, du coup, expliquer cette forte augmentation ? Selon le docteur Dominique Henrion, les causes sont multifactorielles : "Le virus circule plus, probablement parce que les écoles ont repris, les étudiants sont rentrés aussi, avec beaucoup de circulation dans les kots. On dépiste davantage le virus. Même s’il y a peu de gens gravement malades, on constate sur le Namurois que les tranches d’âges touchées sont de nouveau de plus en plus âgées. On a d’abord eu les enfants, puis les jeunes adultes ; et maintenant, on a de nouveau des adultes plus âgés, avec le risque que les populations à risque soient touchées dans les semaines à venir".

A l’heure actuelle, cette forte augmentation ne se ressent pas encore au niveau de la capacité hospitalière. Pour l’instant, il y a une dizaine d’hospitalisations pour cause de covid dans les hôpitaux du Namurois. Quelques cas nécessitent une prise en charge aux soins intensifs.

Augmenter la capacité de testing

Une augmentation qui pousse à renforcer la capacité de testing. Le centre de dépistage de Jambes devait au départ tourner autour des 250 tests par jour. Depuis une semaine, on tourne autour des 400 à 500 tests réalisés par jour même, explique le docteur Dominique Henrion. "On est en recherche d’autres sites pour faire des antennes. La plateforme interfédérale nous demande d’arriver à 90.000 tests par jour en Belgique pour la période hivernale. A l’heure actuelle, on en est à 33.000 par jour. Notre idée est de faire du drive-in pour que les gens potentiellement positifs restent dans leur voiture et ne contaminent pas leur entourage. On cherche des endroits où on puisse faire ça au sec, au chaud et en toute sécurité. Ici, à Jambes, on a actuellement des remontées de files sur la chaussée et on a peur des accidents. Ce n’est pas simple de trouver des endroits assez grands. On prospecte actuellement avec l’aide de la Ville, de la Défense et de la Province".

Reportage du 04 mai sur le centre de dépistage de Jambes :

Jambes : des tests de dépistage du coronavirus en voiture

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous