Coronavirus aux Etats-Unis : les mères célibataires plongées dans la pauvreté

Coronavirus aux Etats-Unis : les mères célibataires plongées dans la pauvreté

© SPENCER PLATT - AFP

20 déc. 2020 à 09:01Temps de lecture1 min
Par Belga

Aux Etats-Unis, la pandémie de covid-19 a frappé beaucoup plus durement les femmes qui occupaient des emplois du secteur des services, le plus touché par la crise économique. Et plus de 12 millions d’Américains sans emploi ou sans revenus sont menacés de perdre leurs aides au lendemain de Noël, à l’expiration du plan d’aide adopté par le Congrès au printemps.

A Washington, Maria Lara craint d’être bientôt expulsée de l’appartement miteux dont elle ne paie plus le loyer. Cette Salvadorienne, maman d’une petite fille, était femme de ménage dans un hôtel avant l’épidémie. Elle a retrouvé un travail comme manœuvre sur des chantiers de construction mais ne travaille "que deux ou trois jours, parfois quatre, toutes les deux semaines".

Plus au nord, à New York, Marisol Gonzales a perdu son emploi et son logement au printemps quand la pandémie a frappé Corona, le quartier du Queens où elle habite. Cette masseuse de 45 ans est désormais en colocation avec une de ses filles. Des petits jobs lui permettent de payer la chambre, les factures d’électricité et sa carte de métro. Elle va une fois par mois dans une banque alimentaire.

Le mois dernier, sa fille de 20 ans a été hospitalisée pour une dépression. Étudiante, elle n’a pas supporté le confinement et s’est peu à peu repliée sur elle-même, jusqu’à arrêter ses études.

"Je prie pour qu’elle aille mieux et revienne à la maison", dit-elle.

Sur le même sujet

Un village parfait à Oakland en Californie, un village pour les sans-abri

En Belgique, l’accès aux soins de santé ne se fait pas de manière équitable, pour le KCE

Articles recommandés pour vous