Coronavirus aux États-Unis : une partie de la colossale dette étudiante du personnel soignant pourrait être épongée

© Getty Images

Les travailleurs de la santé en première ligne de la pandémie de coronavirus verraient une partie de leur dette de prêt étudiant annulée en vertu d’un nouveau projet de loi présenté au Congrès américain ce mardi. La dette étudiante aux États-Unis représentait environ 1605 milliards de dollars en 2019. Des millions d’Américains ne trouvent pas l’argent nécessaire pour entamer leurs études et contractent ainsi des dettes importantes. Certains étudiants sont même condamnés à rembourser leurs études toute leur vie. Ce projet de loi permettrait de desserrer la pression financière sur les travailleurs de la santé.

Le "Student Loan forgiveness for Frontline Health Workers Act", présenté par la représentante de New York au Congrès Carolyn B. Maloney mardi, vise à créer un programme qui supprimerait les prêts fédéraux et privés obtenus "pour recevoir une formation médicale et professionnelle".


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Cette annulation de la dette contractée lors de leurs études s’adresserait aux "travailleurs de la santé qui contribuent ou ont contribué de manière significative aux soins des patients Covid-19, à la recherche médicale, aux tests et au renforcement de la capacité du système de soins de santé à répondre à cette crise urgente", selon le communiqué de presse diffusé par la représentante démocrate.

Les médecins, les infirmières, les chercheurs médicaux, les laborantins et les autres travailleurs de la santé qui sont mobilisés face à la pandémie de coronavirus seraient éligibles au programme, ainsi que d’autres personnes qui apportent leur soutien à la lutte contre le virus.

C’est un fardeau que nous pouvons leur enlever dès maintenant

Pour appuyer sa proposition de loi, Mme Maloney a estimé qu’il y a une "obligation de veiller à ce qu’ils soient libérés de la dette qu’ils ont contractée pour se former à ce travail essentiel".

"Les travailleurs de la santé de première ligne prodiguent des soins aux patients les plus malades et mettent leur propre sécurité en grand danger afin de continuer à faire leur travail", a déclaré le démocrate. "Et en retour, je crois que nous avons l’obligation de veiller à ce qu’ils soient libérés de la dette qu’ils ont contractée pour se former à ce travail essentiel, dans le cadre de programmes de diplômes d’études supérieures ou d’autres certifications professionnelles".

Elle a poursuivi : "Les travailleurs de la santé s’inquiètent de leur propre santé et de la façon dont elle affectera leurs familles. Ils ne devraient pas avoir à s’inquiéter de leur sécurité financière une fois la crise passée. C’est un fardeau que nous pouvons leur enlever dès maintenant. Et c’est ce que ce projet de loi permettra de faire. Il aidera à prendre soin des personnes qui prennent soin de nous tous".

Des mesures déjà prises pour alléger les prêts étudiants

Ce projet de loi intervient alors que la recrudescence des cas de coronavirus aux États-Unis continue de mettre à rude épreuve l’industrie médicale américaine, en faisant pression sur les travailleurs de la santé qui ont besoin non seulement de fournitures, mais aussi de personnel supplémentaire sur tous les fronts pour combattre le virus.


►►► À lire aussi : Etats-Unis : des millions d’Américains condamnés à rembourser leurs études toute leur vie


En mars, le Congrès a suspendu les paiements et renoncé aux intérêts sur les prêts étudiants fédéraux pendant six mois. Cette mesure a permis de soulager immédiatement tous ceux qui remboursent actuellement leurs prêts étudiants fédéraux, mais ils devront recommencer à les rembourser en octobre prochain.

Bien que le soutien au projet de Mme Maloney soit important compte tenu de sa position de présidente de la commission de surveillance de la Chambre, l’avenir du projet de loi est incertain alors que les dirigeants du Congrès négocient une autre série de fonds de relance pour répondre à l’épidémie de Covid 19. Cette proposition de loi sponsorisée par plusieurs représentants démocrates, sert aussi de message politique afin d’attirer l’attention sur cette question, même si, selon CNN, le projet de loi a quand même "de fortes chances d’être adopté par le Sénat contrôlé par les républicains".

Le projet de loi est soutenu par plusieurs représentants démocrates mais aussi par des associations de médecins ou de professeurs.

Sur le même sujet

Une mesure "responsable et juste" ou un geste "inconscient" ? Joe Biden efface une partie de la dette étudiante

Monde

Articles recommandés pour vous