Coronavirus : Dans son message de Noël, Johnson exhorte les Britanniques à se faire vacciner

© Tous droits réservés

"Première" dose, "deuxième" ou rappel, le Premier ministre britannique Boris Johnson exhorte dans son message de Noël les Britanniques à se faire vacciner contre le coronavirus en guise de cadeau "merveilleux" au Royaume-Uni.

"Après deux ans de pandémie, je ne peux pas dire que nous en sommes sortis", déclare Boris Johnson dans son allocution qui sera diffusée vendredi, alors que le variant Omicron entraîne une montée ne flèche des nouveaux cas, qui battent des records et ont franchi deux jours consécutifs le seuil des 100.000.

"Un meilleur Noël qu'en 2020"

Contrairement à l'année dernière, où, alors que la campagne de vaccination débutait à peine, des restrictions avaient été imposées juste avant Noël en raison de l'apparition du variant Alpha plus contagieux, Boris Johnson n'entend pas pour l'heure faire de même cette année.

"Pour des millions de familles à travers les pays, j'espère et je crois que ce Noël est, et sera, significativement meilleur que le dernier", souligne le chef du gouvernement, alors que nombre de Britanniques positifs au Covid-19 devront, s'ils respectent les règles, rester isolés.


►►► À lire aussi : "Avant la vaccination obligatoire, il faut lever les incertitudes scientifiques actuellement trop importantes", estime le Comité consultatif de bioéthique


 

"Si cette année vous avez besoin d'une dinde plus grosse, qu'il y a plus de choux à éplucher et plus de vaisselle à faire, c'est tant mieux, car ces rituels ont une grande importance", ajoute-t-il, "et si cette année la pile de papier froissé est plus haute c'est précisément que nous nous sommes offerts mutuellement un cadeau invisible et inestimable", se faire vacciner.

"Vaccinez-vous"

Si en théorie le temps manque pour acheter des cadeaux, "il y a toujours quelque chose de merveilleux que vous pouvez donner à votre famille et au pays tout entier... c'est de se faire vacciner, que ce soit votre premier, votre deuxième ou votre rappel", ajoute-t-il.

Boris Johnson termine l'année éprouvé politiquement, entre affaires, sondages défavorables, rébellion dans sa majorité au sujet de l'introduction des passeports vaccinaux et perte d'un bastion électoral.

 

Omicron : taux record d absentéisme au Royaume-Uni

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous