Monde

Coronavirus en Argentine : le président règle une amende pour un dîner d’anniversaire en plein confinement

Le président de l’Argentine Alberto Fernandez.
23 mai 2022 à 21:30Temps de lecture1 min
Par Belga

Le président argentin Alberto Fernandez et la Première dame ont réglé une amende de 3 millions de pesos (environ 24.000 dollars), sous forme de don caritatif, en contrepartie de l’abandon de poursuites judiciaires pour un dîner d’anniversaire en plein confinement qui avait fait scandale.

Un juge fédéral a homologué lundi la proposition de "réparation économique" du président, possibilité prévue par la loi, et le versement de 1,6 million de pesos à un prestigieux institut de recherche bactériologique et vaccinal, l’Institut Malbran. Sa compagne Fabiola Yañez avait proposé 1,4 million, qui a aussi été homologué.

Un accord préalable avait été trouvé entre le chef de l’Etat et les services du procureur, qui requérait la validation par un juge.

Sa décision souligne qu'"il n’y a aucune controverse entre les parties quant à la qualification juridique de l’acte […], la mesure du préjudice, et la proportionnalité de l’offre", en vertu de quoi l’accord de réparation a pu être homologué.

La justice, saisie notamment par l’opposition, avait ouvert une enquête pour infraction au protocole sanitaire contre M. Fernandez, président de centre gauche au pouvoir depuis fin 2019, après la fuite en 2021 de photos d’un dîner d’anniversaire donné le 14 juillet 2020 pour la Première dame à la résidence officielle d’Olivos, dans la banlieue de Buenos Aires.

Le pays, plus particulièrement la capitale, était à ce moment-là soumis à un strict confinement, avec interdiction de réunions, y compris pour des obsèques.

Contrit, M. Fernandez, lui-même professeur de droit pénal, avait plaidé "non un acte malveillant, mais d’imprudence et de négligence", une "erreur, un dérapage" dans un contexte de "maelstrom de gestion de la pandémie".

Articles recommandés pour vous