Coronavirus en Belgique ce 10 janvier : on s’approche des 20.000 contaminations par jour, mais les conséquences à l’hôpital restent limitées

10 janv. 2022 à 01:20Temps de lecture2 min
Par Belga

La vague Omicron continue de progresser en Belgique, selon les chiffres dévoilés par le cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke : on s’approche désormais d’une moyenne de 20.000 contaminations quotidiennes, sur base des chiffres consolidés, que l’on devrait atteindre dès ce mardi.

La tendance au doublement des cas en une semaine semble toutefois ralentir un peu : on est désormais à une augmentation de 84% sur 7 jours. Il faut toutefois souligner que le nombre réel de contaminations reste probablement largement sous-évalué, puisque le taux de positivité continue à augmenter : il dépasse désormais 25%, malgré un nombre de tests qui continue à augmenter lui aussi.

La hausse des admissions reste plus modérée (+22%), et semble elle aussi ralentir un peu. Et surtout, la situation aux soins intensifs continue à s’améliorer malgré cette vague de contaminations : 442 patients Covid, c’est toujours 15% de moins que la semaine précédente.

Les chiffres consolidés

Cas détectés¹ : entre le 31/12 et le 06/01, 18.637 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une hausse de 84% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 31/12 et le 06/01, une moyenne de 76.806 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 17% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 182 entre le 03/01 et le 09/01. C’est une augmentation de 22% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 1889 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 442 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 31/12 et le 06/01, il est de 25,16%


¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Sur le même sujet...

JT du 04/01/2022

Examens : La déferlante omicron inquiète les étudiants

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Phase 3, phase 4 : le plan de bataille (qu’on espère inutile) des hôpitaux contre Omicron

Coronavirus

Coronavirus en Belgique ce mercredi 12 janvier 2022 : la courbe des admissions se distancie nettement de celle des contaminations

Articles recommandés pour vous