RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus en Belgique ce 15 janvier 2022 : une tendance qui reste à la baisse en soins intensifs, mais 233 admissions en un jour

15 janv. 2022 à 06:41Temps de lecture3 min
Par Xavier Lambert

Les chiffres de l'épidémie de coronavirus en Belgique repris dans le tableau de Sciensano laissent entrevoir une tendance qui n'est pas trop négative: les cas continuent à augmenter de façon importante, mais un peu moins vite que les deux dernières semaines, les admissions sont en augmentation par rapport à la semaine précédente, mais à un rythme beaucoup plus faible que les cas (+8% contre +53%). Et surtout, le nombre de patients Covid en soins intensifs continue à diminuer, ce qui paraît confirmer les premiers signes que le variant Omicron envoie très peu en soins intensifs en Belgique aussi.

Il faut toutefois ajouter deux bémols à ces tendances encourageantes:

  • le nombre réel de contaminations reste très largement sous-estimé, comme en témoigne le très haut de positivité (nombre de résultats positifs sur l'ensemble des tests), qui continue à monter rapidement (29,1% contre 22% il y a une semaine). Ce qui s'explique notamment par une série d'assouplissements dans la stratégie de testing/tracing/quarantaine.
  • le chiffre de la moyenne des admissions, calculé à chaque fois sur les 7 derniers jours, a connu une légère baisse en début de semaine, puis a stagné avant de remonter aujourd'hui. Une hausse en lien avec les 233 admissions enregistrées ce 14 janvier (contre 189 le 7 janvier). C'est le plus haut chiffre depuis un mois en une journée. Cela pourrait être un "accident statistique", mais aussi le début d'une tendance à une hausse un peu plus importante de ces admissions, en lien avec la rentrée scolaire. A l'appui de cette hypothèse: le nombre de contacts est multiplié, c'est très logiquement parmi les enfants que le nombre de cas remonte le plus en ce moment, avec Omicron, les symptômes apparaissent plus tôt, un faible pourcentage des contaminations peut se muer en hospitalisations, et de nombreux enfants, même si le risque est plus faible à la base pour eux,  ne bénéficient pas de la réduction de risque supplémentaire de forme grave qu'apporte le vaccin.  Il est d'ailleurs à noter que l'ONE a resserré les conditions de sortie de quarantaine, et recommande la prudence dans les contacts avec les personnes à risque

 

Sciensano

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en open data et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 05/01 et le 11/01, 24.162 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une hausse de 51% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 05/01 et le 11/01, une moyenne de 88.390 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 23% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 189,6 entre le 08/01 et le 14/01. C’est une augmentation de 8% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 2106 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 410 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 05/01 et le 11/01, il est de 29,1%, en hausse de 7,1% par rapport à la semaine dernière.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus s’établit aujourd’hui à 1,06. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Décès : entre le 05/01 et le 11/01, 20 personnes sont décédées en moyenne des suites du virus. Depuis le début de l’épidémie, 28.612 personnes sont mortes du coronavirus.

¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Sur le même sujet

Coronavirus en Belgique : selon l’ONE, les mesures de quarantaine pour les moins de 12 ans changeront ce lundi

Belgique

Coronavirus dans le monde : la vague Omicron déferle sur l’Amérique du sud et les Caraïbes

Monde

Articles recommandés pour vous