Santé & Bien-être

Coronavirus en Belgique ce 17 mars: hausse des contaminations, des admissions et des décès, la faute à BA.2 ?

© Sciensano

17 mars 2022 à 05:04 - mise à jour 17 mars 2022 à 12:33Temps de lecture2 min
Par Xavier Lambert

Contaminations, hospitalisations, et désormais décès: tous les indicateurs de l'épidémie de coronavirus sont désormais à la hausse dans notre pays, à l'exception notable de l'occupation des lits en soins intensifs par des patients Covid.

Les hausses de contaminations sont enregistrées partout, sauf en province de Namur, et dans toutes les tranches d'âge... hormis une seule: les 20-29 ans, qui avaient été les plus précocement et plus fortement touchés par la vague Omicron. On peut penser que l'immunité acquise par ces infections joue un rôle. 

 

Bart Mesuere

Une hausse qui se produit alors que le sous-variant BA.2, responsable d'une nouvelle vague dans de nombreux pays d'Europe occidentale, est désormais largement dominant en Belgique, avec près de 70% des contaminations.

Pour rappel, BA.2. est considéré comme un "sous-variant" d'Omicron, "frère" de BA.1, qui montre un grand nombre de mutations communes, mais aussi pas mal de différences. Il a été surnommé "l’Omicron furtif" ou en anglais "Stealth Omicron", parce que l’un des trucs utilisés pour repérer son identité grâce au test PCR, sans devoir faire de séquençage, ne fonctionne pas".

Tout comme BA.1., il a des propriétés qui favorisent son échappement immunitaire, que ce soit pour les vaccinés ou les précédemment infectés. mais rien n'indique par contre pour le moment qu'il pourrait avoir des conséquences plus graves. 

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en open data et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 07/03 et le 13/03, 8145 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une hausse de 28% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 07/03 et le 13/03, une moyenne de 34.763 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 7% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 160,6 entre le 10/03 et le 16/03. C’est une augmentation de 13% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 2252 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 178 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 07/03 et le 13/03, il est de 25,4%, en hausse de 3,8% par rapport à la semaine dernière.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus s’établit aujourd’hui à 1,09. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Décès : entre le 07/03 et le 13/03, 20 personnes sont décédées en moyenne des suites du virus. Depuis le début de l’épidémie, 30.492 personnes sont mortes du coronavirus.

¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Sur le même sujet

Coronavirus : le comité de concertation reporté, ce qui permettra de mieux évaluer la hausse actuelle des chiffres

Info

Coronavirus : la Belgique a fourni plus de 12 millions de doses de vaccin à Covax

Belgique

Articles recommandés pour vous