RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus en Belgique ce 30 novembre : les hospitalisations diminuent moins vite en Flandre qu'ailleurs dans le pays

Coronavirus en Belgique ce 30 novembre : les hospitalisations diminuent moins vite en Flandre qu'ailleurs dans le pays
30 nov. 2020 à 08:39 - mise à jour 30 nov. 2020 à 10:31Temps de lecture3 min
Par A. Lo.

Comme tous les lundis, mercredis et vendredis, le Centre interfédéral de crise et l’institut de Santé publique Sciensano tiennent une conférence de presse sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus dans notre pays, à suivre en direct vidéo sur notre site


►►► Coronavirus en Belgique : vous n’avez pas lu les dernières mesures ? Voici le récapitulatif domaine par domaine


Les indicateurs clés de l’épidémie de coronavirus continuent leur courbe descendante, entamée depuis la fin octobre, et ce dans toutes les provinces et toutes les tranches d’âge. Au vu de cette évolution, le comité de concertation a décidé, ce 27 novembre, d’alléger quelque peu le poids du confinement et de permettre aux magasins non-essentiels de rouvrir leurs portes, avec des protocoles sanitaires stricts. Les musées et les piscines sont également concernés par ces nouvelles mesures.

La situation épidémiologique en ce 30 novembre

Tous les indicateurs sont à la baisse sur l'ensemble du pays, excepté en Flandre où les hospitalisations diminuent moins vite qu'ailleurs, voire se stabilisent pour les chiffres des derniers jours. La situation épidémiologique complète est disponible dans la rapport quotidien publié sur le site de Sciensano.

Concernant les nouvelles contaminations :

  • On observe une moyenne de 2390 nouveaux cas par jour, sur les 7 derniers jours. Soit une diminution de 37%, par rapport à la période précédente. Cela signifie que les nouvelles contaminations diminuent de moitié tous les 11 jours.
  • Il y a une baisse dans toutes les tranches d’âge, mais un peu moins prononcée chez les moins enfants et adolescents. "Il y a même une petite augmentation du pourcentage de tests positifs", précise le porte-parote Yves Van Laethem, "mais on ne peut pour l'instant tirer aucune conclusion de ces chiffres."
  • L'incidence nationale sur les 14 derniers jours est de 376,2 cas pour 100.000 habitants, soit au même niveau que des pays comme la France, l'Espagne ou le Royaume-Uni.
  • Le Hainaut, le Luxembourg et Liège restent les provinces actuellement les plus touchées (plus haut taux d'incidence).

Concernant les hospitalisations :

  • On observe en moyenne 229 nouvelles admissions par jour, soit une baisse de 25% par rapport à la période de 7 jours précédente.
  • Cette baisse est moins importante en Flandre (-15% contre -26% à Bruxelles, et -36% en Wallonie), où "les chiffres semblent se stabiliser, sans que l'on ait d'explication à ce sujet", selon Yves Van Laethem, "car ce n'est pas à cause de transfert de patients wallons vers la Flandre."
  • 3989 patients sont actuellement hospitalisés, dont 906 en soins intensifs.

Concernant les décès :

  • On compte en moyenne 133 décès par jour, soit une diminution de 24% par rapport à la semaine précédente.
  • En ce jour, 16.547 personnes sont décédées du covid-19 en Belgique, dont 43% en maison de repos (soit 7159 personnes).

Y a-t-il une reprise des contaminations dans les écoles depuis la rentrée ?

Coronavirus en Belgique : des conséquences de la réouverture des écoles ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Exceptionnellement, les congés de Toussaint ont été allongés dans l'enseignement primaire et secondaire, les élèves sont donc revenus à l'école le 16 novembre. Observe-t-on déjà un effet de cette rentrée sur les chiffres de contaminations ? Il est encore trop tôt pour se prononcer, mais en tout cas, ces vacances prolongées ont permis de diminuer les cas dans les écoles, comme l'explique Yves Van Laethem.


►►► Une rentrée "à risque" ce 16 novembre : les arguments pour et contre la réouverture des écoles


"Actuellement le nombre de cas positifs, tant chez les enfants et les enseignants est faible, en tout cas nettement plus faible que ce que l'on avait avant ces vacances prolongées. Il y a clairement eu un effet de remise à zéro qui a permis d'atténuer les contaminations de manière significative. Nous ne disposons que des chiffres de la première semaine, dont il est encore un peu tôt pour se prononcer. Il faudrait attendre encore une semaine ou deux pour avoir des chiffres qui pourraient nous donner une indication sur une reprise ou non des contaminations dans ce groupe particulier."

"Les nombres de cas positifs dans les tranches d'âge 0-10 ans et 10-20 ans restent relativement bas, par rapport aux autres groupes d'âge. Cependant, on a une augmentation légère de la positivité parmi les moins de 20 ans." Les jours qui viennent nous diront si cette tendance est révélatrice d'une reprise des contaminations au sein de ces tranches d'âge.

Coronavirus en Belgique : les chiffres de l'évolution de l'épidémie au 30 novembre 2020

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous