Coronavirus

Coronavirus en Belgique ce mercredi 26 janvier : 404 admissions en 24 heures, un record depuis un an, supérieur au pic de la vague Delta

26 janv. 2022 à 05:27 - mise à jour 26 janv. 2022 à 07:14Temps de lecture3 min
Par Miguel Allo

La vague Omicron en Belgique n'est pas seulement une vague de rhumes: le nombre d'admissions (qui sont bien En RAISON du Covid) ne cesse d'augmenter, à un rythme de plus en plus rapide, au point qu'on a enregistré de lundi à mardi un record de 406 nouvelles hospitalisations en 24 heures, un chiffre qui n'avait plus été atteint depuis novembre 2020, et donc supérieur au pic de la récente vague Delta.

Heureusement, il semblerait que les cas sont souvent moins graves et donc les séjours en hôpital moins longs avec le variant Omicron: le nombre de patients Covid en soins intensifs (367) continue à afficher une tendance à la baisse, même si ce nombre tend à se stabiliser ces derniers jours (-6% sur une semaine).

Le nombre de contaminations continue d'exploser, porté par la hausse fulgurante des cas détectés chez les jeunes dès la semaine suivant la rentrée scolaire: elles ont tout simplement triplé en 7 jours chez les moins de 10 ans, passant de 15.000 à 45.000 sur une semaine! Et ce alors qu'on ne teste souvent que les enfants symptomatiques, et que le nombre réel de contaminations reste donc sous-estimé: le taux de positivité parmi les mineurs dépasse chez eux 60%, ce qui veut dire que plus de 3 tests sur 5 sont positifs. 

 

En termes d'incidence (nombre de cas par rapport à la population totale), c'est toutefois chez les 10-19 ans qu'elle est la plus élevée avec 6793 cas pour 100.000 ados, un record, devant les 30-39 ans (4168 cas pour 100.000).

Mais ils n'augmentent pas que chez les jeunes, et c'est ce qui explique sans doute la remontée rapide des admissions à l'hôpital en raison du Covid (et pas seulement les personnes détectées positives après leur arrivée): en Flandre occidentale, qui est la province où le virus circule le plus en ce moment, les cas ont aussi plus que doublé chez les plus de 80 ans, qui sont plus à risque d'hospitalisation.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en open data et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 16/01 et le 22/01, 49289 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une hausse de 77% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 16/01 et le 22/01, une moyenne de 114.385 tests ont été effectués quotidiennement, un total en hausse de 32% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s'élèvent en moyenne à 330,3 entrRapport ligue dee le 19/01 et le 25/01. C'est une augmentation de 51% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 3438 patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19, dont 367 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 16/01 et le 22/01, il est de 45,2%, en hausse de 10,9% par rapport à la semaine dernière.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd'hui à 1,27. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère.

Décès : entre le 16/01 et le 22/01, 25,3 personnes sont décédées en moyenne des suites du virus. Depuis le début de l'épidémie, 28.863 personnes sont mortes du coronavirus.


¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Omicron et stratégie de vaccination: sujet JT 12/01/2022

Omicron / Faut-il adapter la stratégie de vaccination ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Coronavirus: de plus en plus d'écoles ferment (sujet JT 25/01/2022)

Sur le même sujet

Coronavirus en Belgique ce mardi 1er février : le pic de la 5e vague semble derrière nous au niveau des contaminations

Coronavirus

Coronavirus en Belgique ce jeudi 27 janvier : voici les chiffres

Coronavirus

Articles recommandés pour vous