RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Coronavirus en Belgique : de retour de zones rouges, de nombreux résidents belges vont devoir se mettre en quarantaine

Pour les voyageurs de retour en Belgique après un séjour en zone rouge de plus de 48 heures, la quarantaine est désormais obligatoire
31 déc. 2020 à 14:31Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet

Cette fin d’année placée sous le signe de la quarantaine pour beaucoup parmi ceux qui avaient choisi de voyager à l’étranger et qui rentrent au pays depuis aujourd’hui. Mise en quarantaine et test covid sont effet obligatoire pour tous ceux qui rentrent d’un séjour de plus de 48 heures en zones rouges. Nos équipes sont allées à la rencontre des voyageurs à leur arrivée à l’aéroport de Charleroi, ce jeudi.

Ces voyageurs reviennent d’un peu partout, Malaga, Milan ou Marseille, par exemple. Lorsqu’ils sont partis en voyage, la mise en quarantaine au retour était un risque, mais pas encore une obligation. Depuis tout a changé. Tous les retours de zones rouges sont désormais logés à la même enseigne. Que l’on ait fréquenté des lieux publics ou que l'on soit resté dans un gîte ou une résidence secondaire, la quarantaine et le test de dépistage Covid sont obligatoires, dès aujourd’hui.

A leur arrivée sur le sol belge, si certains voyageurs tombent des nues, comme une fillette qui "ne s’attendait pas à ça" et croyait pouvoir retourner à l’école dès lundi, d’autres s’y attendaient : "J’avais un peu prévu ça de toute façon. Je travaille de la maison, je fais du télétravail. Donc, ce n’est pas un souci", explique un voyageur. "S’il faut le faire, on va le faire. Ce que je regrette fortement, c’est que, comme d’habitude on a beaucoup de nouvelles à la dernière seconde, des changements tous les trois jours ", réagit un autre passager.

Réorganisation nécessaire en vue de la quarantaine

Pour beaucoup, l’annonce abrupte de la mise en quarantaine nécessitera une adaptation rapide. Une famille que notre équipe à l’aéroport de Charleroi a rencontrée revenait de Marbella, en Espagne. Elle s’attendait à ce genre de mesures, Mais même elle s’y attendait, il faut complètement réorganiser la semaine qui arrive. Pour Benjamin, le fils cadet, cela veut dire décaler la rentrée : "Ça m’ennuie beaucoup parce que je voulais revoir mes copains et je ne peux pas le faire. Maintenant, je me sens un peu triste parce que ce n’est pas ce que je voulais avoir", explique-t-il. Pour sa sœur, Camille, la rentrée sera aussi décalée. Cependant, contrairement à son frère, elle pourra suivre des cours à distance, puisqu’elle est en secondaire. "Un jour sur deux, on a cours à la maison. Du coup, tout se fait en ligne, avec les profs qui nous expliquent tout en ligne. Du coup, ce n’est pas trop dérangeant", explique-t-elle.

Des tests de dépistage à passer

Les nouvelles mesures imposent un test covid PCR au retour, le premier et le septième jour. Par rapport à cela, la famille que notre équipe a rencontrée est dans l’incertitude. "Je viens d’appeler mon médecin traitant", explique le père. "Pour lui, on ne doit pas se faire tester directement. C’est préférable d’attendre 4 ou 5 jours pour voir si on a des symptômes ou pas. Donc on est dans le flou. On a reçu aucun SMS, on a rempli tous les documents au préalable. Donc, on ne sait rien pour l’instant ", poursuit-il.

Pour cette famille comme pour d’autre rentrée en cette veille de Nouvel an, qui dit quarantaine dit réveillon perturbé. Ce soir, elle commandera probablement des pizzas, ce qui n’était pas le plan initial.

Reportage de notre journal de la mi-journée :

Retour de vacances : bonjour la quarantaine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous