Coronavirus

Coronavirus en Belgique : l'Union des ambulanciers demande plus de soutien au ministre de la Santé

Image d'illustration

© Getty Images

12 janv. 2022 à 14:50Temps de lecture1 min
Par Belga

L'Union des ambulanciers tire la sonnette d'alarme mercredi, dans une lettre adressée au ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), sur la dégradation des conditions de travail des travailleurs des services d'urgence. L'association professionnelle, qui représente plus d'un millier d'ambulanciers, craint pour leur bien-être et demande davantage de soutien au ministre de la Santé.

Selon l'Union des ambulanciers, la pandémie a exacerbé des problèmes structurels qui pèsent désormais sur le bien-être des ambulanciers ainsi que la qualité des services fournis.

Revendications des ambulanciers

Dans la lettre adressée au ministre Frank Vandenbroucke, l'organisation demande notamment une augmentation de la subvention fédérale à 150 millions d'euros annuels pour garantir un service de qualité et des conditions de travail correctes.

Elle demande également au gouvernement d'imposer au service 112 d'élaborer une politique d'aide aux victimes d'agression, dans la mesure où, selon l'Union des ambulanciers, la violence à l'encontre des travailleurs d'urgence a augmenté pendant la crise sanitaire.


►►► À lire aussi : 300 pompiers-ambulanciers bruxellois potentiellement menacés de licenciement à cause de l'obligation vaccinale


"Il y a déjà eu des discussions, mais nous n'avons toujours pas reçu d'informations concrètes sur les changements à venir", déplore le président de l'Union des ambulanciers, Dries Deschilder. L'organisation n'exclut pas de prendre des mesures si son appel devait rester lettre morte auprès du gouvernement. "Mais nous espérons d'abord une concertation positive", conclut Dries Deschilder.

A voir aussi: reportage JT du 2 novembre 2020

L armée nettoie des ambulances

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Un ambulancier agressé en intervention par un père et son fils à Roux "parce qu'il ne roulait pas assez vite"

Regions

300 pompiers-ambulanciers bruxellois potentiellement menacés de licenciement à cause de l'obligation vaccinale

Regions

Articles recommandés pour vous