RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus en Belgique le 20 avril 2021: les admissions en baisse partout, sauf en province de Liège

Coronavirus en Belgique : les chiffres des hospitalisations diminuent partout sauf à Liège

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

20 avr. 2021 à 04:22 - mise à jour 20 avr. 2021 à 07:23Temps de lecture3 min
Par RTBF

Le nombre de lits occupés en soins intensifs est à nouveau en train de remonter malgré la très légère baisse des hospitalisations observée depuis une dizaine de jours. 940 lits occupés, ça n'est pas très loin du pic de 947 observé le 13 avril. En y ajoutant les lits occupés par des patients non Covid, il reste très peu de places dans ces unités sur l'ensemble du pays.


►►►0Lire aussi: Hainaut: les soins intensifs risquent la saturation


Comment l'expliquer? Il faut se rappeler que l'âge moyen des patients hospitalisés dans ces unités est désormais plus bas que lors des précédentes vagues. Les patients sont plus résistants, il y a moins de décès, mais le séjour est en général assez long, de plusieurs semaines. Il faut donc logiquement quelques semaines pour que la baisse d'admissions se marque réellement dans l'occupation.

Or, cette baisse des admissions reste très légère. Avec 210 admissions en 24 heures (au lieu de 225 il y a 7 jours), la moyenne continue à descendre mais très doucement. La baisse se marque partout sauf en province de Liège où les admissions sont en hausse de 32%.

Or, le nombre de contaminations ne semble plus vraiment descendre non plus. La légère baisse observée dans la plupart des provinces est compensée par une hausse plus importante en provinces de Limbourg et Liège

Le taux de positivité reste très élevé à 9,9%, ce qui laisse craindre une sous-estimation de la réelle circulation du virus, à moins que les auto-tests, dont on a vendu 140.000 exemplaires lors de la première semaine de mise sur le marché, ne faussent la donne: le nombre de tests diminue, mais ils sont plus nombreux proportionnellement à être positifs, car le taux de positivité ne reflète que les résultats donnés par les tests PCR, et qu'il faut confirmer le résultat de ces autotests.

Après avoir remonté durant les dernières semaines, le nombre moyen de décès diminue à nouveau. Rappelons qu'aucune surmortalité n'a été constatée en Belgique en 2021: il y a eu moins de morts durant le premier trimestre que lors des années précédentes.

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano 

Note : ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano en "opendata", et mises sous forme de tableau ici : https://datastudio.google.com/embed/reporting/c14a5cfc-cab7-4812-848c-0369173148ab/page/ZwmOB 

Cas détectés*: Entre le 10 et le 16 avril ,3448nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C'est une baisse de 2% par rapport à la semaine précédente.  

Tests:  Entre le 10 et le 16 avril , une moyenne de  40.000 tests ont été effectués quotidiennement, un total en baisse de 6% par rapport à la semaine précédente. 

Admissions: elles s'élèvent en moyenne à  232,6  entre le 13 et le 19 avril. C'est une baisse de 8% par rapport à la semaine précédente. 

Taux de reproduction: Calculé sur base de l'évolution des admissions, le Rt du coronavirus s'établit aujourd’hui à  0,96, comme veille. Lorsqu'il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s'accélère. 

Personnes hospitalisées**: 3114patients sont actuellement hospitalisés en lien avec le Covid-19 , dont 938 patients traités en soins intensifs, un nombre à nouveau en hausse.  

Taux de positivité***: sur base des résultats des tests obtenus entre le 10 et le 16 avril, il est de  9,8% (contre 9,9% hier), en baisse de 0,4 % par rapport à la semaine dernière. 

Décès: Entre le 10 et le 16 avril, 24,4 personnes sont décédées en moyenne par jour des suites du virus, soit 8,7% de moins que la semaine précédente. Depuis le début de l’épidémie, 23.782 personnes sont mortes du coronavirus. 

________________________

¨* Les cas détectés sont le nombre de patients où un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas. 

** : Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisées des patients français transférés dans notre pays (mais ceux-ci ne sont pas comptabilisés dans les admissions), ainsi que des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif

***Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé. 

Articles recommandés pour vous