RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus en Belgique : le secteur de l'événementiel heureux des décisions prises par le CNS

Spectacles / Un peu dair ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

20 août 2020 à 15:28 - mise à jour 20 août 2020 à 15:28Temps de lecture1 min
Par Belga

Le secteur de l’événementiel se réjouit de l’annonce qu’un plus grand nombre de personnes pourront assister aux événements à partir de septembre. "Il est maintenant important pour le secteur et la société d’appliquer strictement les protocoles, afin que ce nombre puisse être augmenté ou au moins rester stable", déclare Stijn Snaet, porte-parole de l’Alliance Belgian Event Federations.

A la suite du Conseil national de sécurité, la Première ministre Sophie Wilmès a annoncé jeudi que le nombre de participants dans les théâtres, centres sportifs et autres activités en intérieur sera de nouveau porté à 200 à partir de septembre. Pour les événements en plein air, le maximum sera porté à 400.

Plus de souplesse

Pour le secteur de l’événementiel, ces nombres sont encore limités, mais le porte-parole parle tout de même d’un "pas dans la bonne direction".

Ce dernier se dit également heureux que l’appel à évaluer le nombre de personnes autorisées en fonction du lieu de l’événement ait été entendu. En effet, des exceptions sont possibles pour les structures permanentes à partir du 1er septembre, si elles sont approuvées par les autorités locales. "Cela permettra de travailler beaucoup plus sur mesure. Un centre culturel pouvant accueillir 400 personnes est une toute autre histoire que l’Auditorium 2000 de Brussels Expo avec une capacité de 2000 personnes", déclare M. Snaet.

En suivant strictement les mesures, l’Alliance Belgian Event Federations espère qu’un cadre entrepreneurial stable pour le secteur de l’événementiel et de la culture émergera à nouveau. Car devoir durcir de nouveau les règles serait désastreux, selon l’alliance. "Ce serait le coup mortel, il n’y aurait plus de perspective", ajoute le porte-parole.

Sur le même sujet

Crise du coronavirus : comment les travailleurs de l’événementiel se sont adaptés pour ne pas sombrer

Articles recommandés pour vous