Coronavirus

Coronavirus en Belgique : le sous-variant BA.2 ne représente que 5% des contaminations par le variant Omicron

Représentations du coronavirus

© Getty Images

09 févr. 2022 à 13:42Temps de lecture1 min
Par Belga

Le sous-variant BA.2, représente actuellement 5% de toutes les contaminations par le variant Omicron, a rapporté mercredi le virologue Marc Van Ranst (KU Leuven). Au total, le variant Omicron représente 98,5% de toutes les infections au coronavirus en Belgique. Delta, lui, n’est plus qu’à l’origine de 1,5% des contaminations.

Le sous-variant BA.2 a été découvert en Belgique à la fin du mois de décembre 2021 et se développe plutôt lentement jusqu’à présent. Fin du mois de janvier, le BA.2 représentait environ 2% de l’ensemble des infections. Au Danemark, en revanche, la moitié des cas sont déjà liés à ce sous-variant.

Selon une récente étude danoise, le BA.2 est légèrement plus contagieux que le sous-variant le plus répandu actuellement, appelé BA.1. Une personne infectée par le BA.2, a un risque moyen de 39% d’infecter un membre du même ménage au cours de la première semaine. Ce pourcentage s’élève à 29% pour le BA.1.

"Le BA.2 deviendra probablement dominant dans notre pays aussi", a expliqué le virologue Van Ranst. "Mais pour le moment, cette plus grande infectiosité n’est pas encore visible dans notre pays. Nous continuerons à la surveiller."

Un premier cas du sous-variant BA.3 a été détecté le 28 janvier à l’hôpital Jessa de Hasselt. Un seul cluster de BA.3 est actuellement connu, ce qui représente une poignée de cas.

 

Sur le même sujet:

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous