Coronavirus

Coronavirus en Belgique : les indépendants du prêt-à-porter peu optimistes avant les soldes d'hiver

Les indépendants du prêt-à-porter peu optimistes avant les soldes d'hiver

© Getty Images

29 déc. 2021 à 08:43Temps de lecture2 min
Par Belga

Les indépendants du secteur du prêt-à-porter nourrissent des attentes modérées quant aux soldes d'hiver, qui auront lieu du 3 au 31 janvier, ressort-il d'une enquête menée par la fédération flamande Mode Unie, filiale sectorielle d'Unizo, auprès de 188 commerces et communiquée mercredi.

Un peu plus de la moitié des répondants (51,1%) s'attend à vendre autant que lors des soldes d'hiver de l'année dernière, alors que 39% craignent une baisse de leur chiffre d'affaires. En moyenne, les détaillants de mode lanceront les soldes avec des rabais de 30%, ce qui est conforme aux autres années, selon Mode Unie.


►►► À lire aussi : "Le Codeco veut-il la mort du commerce et du loisir ?", le syndicat neutre pour indépendants fustige les décisions et demande des aides


Les commerçants indépendants du secteur de la mode espèrent par ailleurs que cette période leur permettra de sauver la saison d'hiver. Les ventes de l'automne ont été décevantes: 57,5% des sondés ont déclaré avoir vendu moins qu'en 2019 (année sans coronavirus), tandis qu'un cinquième seulement a conclu de meilleures ventes. En moyenne, leur chiffre d'affaires était inférieure de 15 à 20% par rapport à 2019.

Nous constatons une forte diminution des ventes depuis le durcissement en novembre des mesures 

"Le début de la saison d'hiver a plutôt bien commencé en septembre et octobre, grâce à des ventes au niveau de 2019", explique Isolde Delanghe, directrice de Mode Unie. "Toutefois, nous constatons une forte diminution des ventes depuis le durcissement en novembre des mesures de lutte contre le coronavirus. Le télétravail, les limitations dans l'horeca et la diminution des événements et fêtes poussent les clients à acheter moins de vêtements."

6 commerçant sur 10 a peur de perdre son entreprise

Par ailleurs, les résultats d'une enquête publiée mercredi par l'Union des classes moyennes (UCM) auprès des commerçants indépendants témoignent des difficultés rencontrées par l'ensemble du secteur. "Un peu plus de 4 commerçants interrogés sur 10 estiment avoir besoin de liquidités et/ou de trésorerie pour se remettre de la crise (entre 5.000 et 25.000 euros)", note l'UCM. La peur de perdre leur entreprise serait en outre présente chez près de 6 commerçants interrogés sur 10.

L'UCM souligne également que "près de 4 commerçants sur 10 comptabilisent un plus grand stock qu'à la même période l'an passé, jusqu'à 20% plus volumineux".

Les Néerlandais, eux, prennent en masse la direction d'Anvers (extrait de notre 13h):

Sur le même sujet

Les commerçants plutôt pessimistes à la veille des soldes d'hiver

A quelques jours des soldes, les commerçants ont le moral en berne

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous