RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Coronavirus en Chine : à Shanghai, des centaines de livreurs ravitaillent les confinés

Un livreur (d) près d’employés en combinaison de protection devant un quartier confiné de Shanghai après l’apparition de nouveaux cas de Covid-19, le 17 mars 2022 en Chine
19 mars 2022 à 16:31Temps de lecture2 min
Par AFP

Avec leurs scooters électriques, ils sont la bouée de sauvetage des Shanghaïens confinés chez eux pour cause de Covid : les livreurs filent à toute allure dans la métropole chinoise pour acheminer fruits, viande, légumes ou désinfectant.

La Chine est actuellement confrontée à une flambée épidémique, avec plusieurs milliers de nouveaux cas par jour. La ville de Shanghai, touchée, a confiné certains quartiers et organisé un grand dépistage.

Résultat : les applications de livraisons de courses et de repas font face à un énorme afflux de commandes dans la métropole de 25 millions d’habitants. Et elles peinent à suivre la cadence.

Dans un centre de tri de Dingdong Maicai, l’un des leaders du secteur, le personnel fait des heures supplémentaires pour répondre à la demande, qui a doublé en une semaine. L’entreprise a recruté en urgence 300 personnes.

Les livreurs en deux-roues avaient été élevés au rang de héros nationaux il y a deux ans, début 2020, lorsqu’ils avaient permis à des millions de personnes de se ravitailler pendant une longue période de confinement.

Stocks

"On est une armée de battants ! Peu importent les difficultés, on y fait face le plus vite possible", rigole Zhang Yangyang, directeur du centre de tri de Dingdong Maicai, où l’activité ne faiblit pas.

Depuis le printemps 2020, la vie est quasi-normale dans le pays grâce aux confinements ciblés, au filtrage des frontières, au traçage des cas via les applications mobiles et aux quarantaines à l’arrivée sur le territoire.

Depuis une dizaine de jours, la Chine annonce des bilans quotidiens de plus d’un millier de cas, un chiffre bien plus bas que dans nombre d’endroits du monde. Mais il s’agit tout de même de la plus grosse flambée épidémique depuis deux ans. Et le pays a recensé samedi ses deux premiers morts du Covid depuis plus d’un an.

Face à cette vague d’Omicron, les autorités chinoises ont confiné des quartiers, voire des villes entières. Des dizaines de millions de Chinois sont confinés.

Shanghai évite pour l’heure un confinement général. Mais dans le doute, beaucoup d’habitants ont préféré anticiper et fait des stocks de nourriture. Du travail en plus pour Zhang Yangyang et ses collègues : "Je n’ai plus un week-end à moi", souligne-t-il.

"Gratitude"

Le secteur de la livraison de repas et de courses en Chine est probablement le plus développé au monde. En quelques clics sur leur smartphone, les utilisateurs peuvent se faire livrer presque tout depuis les restaurants, supermarchés, cafés, boulangeries ou pharmacies, dans un rayon de plusieurs kilomètres.

Les coursiers de Shanghai disent effectuer chacun jusqu’à 100 livraisons par jour. Les sacs sont généralement déposés à l’entrée des zones résidentielles confinées, pour éviter tout contact. Là où le confinement est moins strict, les livreurs peuvent monter dans les étages.

"Je mentirais si je disais que je n’avais pas peur au départ", explique Li Yawu, un employé de Dingdong Maicai qui dit travailler 15 heures par jour pour livrer des courses, notamment dans des quartiers à risque. "Mais quand tu remets les provisions aux gens et que tu vois toute la gratitude dans leurs yeux, toute la peur disparaît".

Sur le même sujet

Coronavirus : la Chine confine Shenyang, une ville de 9 millions d'habitants

Monde

Chine : 132 personnes à bord de l'avion de China Eastern Airlines qui s'est écrasé dans le sud du pays

Monde

Articles recommandés pour vous