Icône représentant un article video.

Coronavirus

Coronavirus en Chine : à Shanghai, la population confinée est à bout de nerfs

Shanghai/La population confinés à bout de nerfs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 avr. 2022 à 18:21 - mise à jour 17 avr. 2022 à 20:08Temps de lecture3 min
Par Estelle De Houck avec L. Kisiela et A. Morel

Les 26 millions d’habitants de Shanghai sont en confinement total depuis deux semaines. Là-bas, un test positif est un aller simple pour un centre d’isolement. Lumières allumées 24 heures sur 24, pas de douches : dans ces dortoirs géants, les conditions sont spartiates voire nocives. Les patients sont nombreux à être à bout de nerfs et les scènes de détresse circulent par millier sur les réseaux sociaux.

La santé mentale des habitants de Shanghai se dégrade et les lignes d’écoute mise en place sont souvent saturées. "Il y a un stress, un épuisement, et on n’a aucune visibilité : c’était une semaine et puis une semaine est devenue deux semaines. Voire maintenant pour certaines personnes trois ou quatre semaines", constate Sabine Menon, psychologue française à Shanghai. "Cette incertitude est vraiment douloureuse."

En théorie, il faut deux tests négatifs pour sortir. Mais ici, les patients attendent bien plus longtemps et cela sans explication.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous