Coronavirus

Coronavirus en Chine : la stratégie zéro Covid pénalise 75% des entreprises européennes et le commerce chinois

© Belgaimage

21 sept. 2022 à 05:17 - mise à jour 07 nov. 2022 à 07:56Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

L'"inflexible" politique zéro Covid en Chine et ses "incohérences" ont des conséquences négatives sur les trois quarts des entreprises européennes dans le pays, dénonce la Chambre de commerce de l’Union européenne.

La Chine est la dernière grande économie à maintenir une stricte stratégie sanitaire face au coronavirus : placement en quarantaine des personnes testées positives, confinements ciblés ou encore tests PCR généralisés et obligatoires.

Lourdes répercussions sur l’économie

Mais cette politique a de lourdes répercussions sur l’économie, avec nombre d’entreprises fermées inopinément, un tourisme en berne, des usines qui fonctionnent au ralenti et des chaînes de production très perturbées.

Résultat, les mesures anti-Covid-19 et "l’énorme incertitude" qu’elles provoquent arrivent en tête des préoccupations des entreprises européennes en Chine, selon une enquête annuelle de la Chambre de commerce de l’Union européenne (UE) à Pékin.

Tant que la menace de confinements existera, l’environnement des affaires y restera imprévisible

"Tant que la menace de confinements existera, l’environnement des affaires y restera imprévisible", déplore la Chambre, évoquant une politique zéro Covid "inflexible et mise en œuvre de façon incohérente".

Cette situation conduit désormais 23% des entreprises européennes sondées à envisager des investissements hors de Chine. Ce pourcentage est au plus haut depuis 10 ans, relève l’étude

La Chine dispose d’un important potentiel de croissance et d’une chaîne de production inégalée, mais pour autant "l’engagement des entreprises européennes ne peut être considéré comme acquis", prévient la Chambre de commerce de l’UE.

Depuis 2020, les frontières du pays sont presque totalement fermées, ce qui pénalise lourdement les interactions sociales avec l’étranger ainsi que les réunions familiales.

"Si la Chine persiste dans cette voie, l’environnement d’affaires continuera à se compliquer", ce qui accélérera "l’exode" de ressortissants européens, met en garde la Chambre.

A l’heure actuelle, l’idéologie l’emporte sur l’économie

La stratégie zéro Covid, défendue bec et ongles par le président chinois Xi Jinping, est de plus en plus contestée par les milieux d’affaires, qui s’alarment des menaces que font peser les confinements sur l’activité.

"A l’heure actuelle, l’idéologie l’emporte sur l’économie", déplore la Chambre de commerce de l’UE.

La Chine elle-même est aussi fortement impactée

Les exportations de la Chine ont connu en octobre leur premier repli depuis 2020 sous l’effet des restrictions sanitaires et d’une menace de récession mondiale, qui ont également pénalisé les importations, selon des chiffres officiels. Ces mesures, qui génèrent beaucoup d’incertitudes, sont un frein à l’activité et à la consommation.

Le mois dernier, les exportations de la Chine ont baissé de 0,7% sur un an, selon des chiffres des Douanes chinoises publiés lundi. "Avec le risque de récession mondiale, les exportations (de la Chine) devraient encore s’affaiblir" au cours des prochains trimestres, avertit l’analyste Zichun Huang, du cabinet Capital Economics. Ce secteur est l’un des derniers moteurs de croissance du géant asiatique.

Trois ans après la découverte des premiers cas de Covid-19 à Wuhan (centre), la Chine reste par ailleurs empêtrée dans la crise sanitaire. Le pays enregistre ces derniers jours un nombre de cas positifs au plus haut depuis mai, malgré une inflexible politique du "zéro Covid". Avec plus de 5000 cas positifs supplémentaires lundi, les chiffres restent toutefois très inférieurs au reste du monde.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous