Coronavirus en Hongrie : les terrasses rouvrent, bientôt les cinémas et théâtres

Coronavirus en Hongrie : les terrasses rouvrent, bientôt les cinémas et théâtres

© ATTILA KISBENEDEK - AFP

23 avr. 2021 à 09:41Temps de lecture1 min
Par Belga

La Hongrie va rouvrir ses terrasses de cafés et restaurants, a annoncé vendredi le Premier ministre, alors que plus d’un tiers de la population a déjà reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.

La barre des "3,5 millions" dans ce pays de 9,8 millions d’habitants a été franchie, "donc à compter de samedi, les espaces de restauration pourront de nouveau accueillir des clients à l’extérieur", a déclaré Viktor Orban lors de son interview radiophonique hebdomadaire, se réjouissant de savourer bientôt sa première bière en terrasse depuis novembre.

Suivront ensuite les hôtels, théâtres, cinémas, salles de gyms, bains publics ainsi que les salles intérieures des restaurants, dès que le chiffre de 4 millions sera atteint, a priori en milieu de la semaine prochaine. Il faudra cependant présenter un "certificat d’immunité".

La Hongrie affiche un des taux de vaccination les plus élevés de l’Union européenne, dont elle est le seul membre à utiliser les produits russe Spoutnik et chinois Sinopharm même si ceux-ci n’ont pas encore reçu le feu vert du régulateur européen.

Coronavirus en Hongrie : les terrasses rouvrent, bientôt les cinémas et théâtres
Coronavirus en Hongrie : les terrasses rouvrent, bientôt les cinémas et théâtres © Tous droits réservés

Mais c'est aussi un des pays des plus durement touchés par la pandémie de coronavirus avec quelque 26.000 décès enregistrés à ce jour, soit l'un des bilans les plus meurtriers au monde proportionnellement à la population, au coude-à-coude avec la République tchèque.

Coronavirus en Hongrie : les terrasses rouvrent, bientôt les cinémas et théâtres
Coronavirus en Hongrie : les terrasses rouvrent, bientôt les cinémas et théâtres © Tous droits réservés

Le gouvernement a par ailleurs soumis cette semaine au Parlement une loi pour étendre jusqu’en septembre l’état d’urgence actuel, qui lui permet de diriger le pays par décrets.

Face à une situation qui demeure critique, de nombreuses voix s’élèvent, dans l’opposition et du côté des médecins, contre un assouplissement des restrictions jugé prématuré.

Mais Viktor Orban met en avant des contaminations et décès en déclin sur la semaine écoulée et veut rouvrir au plus vite l’économie, avant des élections législatives au printemps 2022 qui s’annoncent disputées.

Dans la Slovénie voisine, les mesures s’accélèrent aussi : les cinémas et théâtres, fermés depuis plus de six mois, rouvrent ce vendredi mais devront se soumettre à des règles sanitaires strictes, avant les hôtels de moins de 30 chambres dès lundi.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous