RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus : est-il utile d’observer une quarantaine "préventive" avant la période de Noël ?

Point presse covid-19 du 9/10: la pré-quarantaine, une bonne idée? (Y. Van Laethem)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 oct. 2020 à 10:53Temps de lecture1 min
Par Adeline Louvigny

L’épidémie de coronavirus connaît une recrudescence automnale importante : le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès sont en augmentation. Si nous sommes loin de la situation dramatique de la première vague, ce rebond doit cependant être pris au sérieux, car il montre une circulation active du virus sur tout le territoire.

A l’approche des fêtes de Noël, et des retrouvailles familiales, certains d’entre nous peuvent être tentés d’observer une quarantaine "préventive", afin de s'assurer de ne pas être porteur du virus lors des fêtes. Yves Van Laethem, porte-parole du centre interfédéral de crise, s’est exprimé sur la question lors de la conférence de presse bilan du 9 octobre.

"Observer une quarantaine de sept jours n’est pas une bonne idée. Lorsque l’on acquiert le virus, les symptômes mettent généralement entre cinq et sept jours pour se déclencher. Et c’est durant cette période que l’on est le plus infectant, que l’on va sécréter le plus de particules virales."

Donc on ne peut pas considérer qu’une quarantaine de sept jours permet de "purger" le virus, au contraire, c’est au bout de sept jours que l’on est potentiellement le plus contagieux.

Une quarantaine de quatorze jours diminue le risque

Si cette quarantaine de sept jours est recommandée au retour d’une zone rouge, c’est parce qu’elle est associée à un test de détection du virus, à j + 5. "Sept jours de quarantaine préventive sans frottis, ça n’a pas de sens" insiste Yves Van Laethem.

"Si on veut envisager une quarantaine plus efficace, elle doit être de quatorze jours. Vous diminuez le risque d’être porteur du virus, mais vous ne l’annulez pas, car vous ne passerez pas ces quatorze jours seuls, de manière monacale, dans une cellule. Vous allez être malgré tout être en contact avec des gens, qui pourraient vous transmettre l’infection."

Dans tous les cas, rappelle le porte-parole, il faut prendre le maximum de précaution lorsque l’on est en contact avec des personnes de groupes à risque et personnes âgées.

Articles recommandés pour vous