Coronavirus et économie : le Pain Quotidien va introduire une demande de réorganisation judiciaire

Coronavirus et économie : le Pain Quotidien va introduire une demande de réorganisation judiciaire
13 mai 2020 à 11:30 - mise à jour 13 mai 2020 à 11:30Temps de lecture1 min
Par Belga

Confronté à des difficultés financières et à la crise du coronavirus, Le Pain Quotidien va introduire dans les prochains jours une demande de réorganisation judiciaire (PRJ) devant le tribunal de l’entreprise de Bruxelles, annonce mercredi L’Echo sur son site internet. L’information a été confirmée au quotidien par Cobepa, l’actionnaire principal (43%) de la chaîne.

Ce faisant, l’enseigne belge entend se mettre à l’abri de ses créanciers pendant quelques mois, le temps de se refaire une santé.

Selon L’Echo, Cobepa a trouvé un accord avec les banques pour racheter la dette bancaire qui, selon les derniers résultats, s’élève à près de 80 millions d’euros. Il serait également acquis que le Pain Quotidien se retirera de Grande-Bretagne et des États-Unis en propre. A terme, les magasins de l’enseigne sur ces marchés pourraient être exploités selon le modèle de la master franchise.

Toujours selon L’Echo, aucune conséquence n’est attendue pour l’emploi en Belgique.

Les origines du Pain Quotidien, dont la formule associe produits de boulangerie artisanales et tables communes de repas, remontent à 1990 et l’ouverture par Alain Coumont d’un premier restaurant à Bruxelles. L’enseigne a compté jusqu’à 200 points de vente à travers le monde, selon son site internet.

 

Articles recommandés pour vous