Coronavirus: Israël abaisse à 50 ans l'âge pour la troisième dose de vaccin

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett, le 8 août 2021 à Jérusalem

© RONEN ZVULUN

Le gouvernement israélien a abaissé dans la nuit de jeudi à vendredi à 50 ans l'âge minimum pour se faire administrer une troisième dose de vaccin anti-Covid dans l'espoir de lutter contre une nouvelle vague de contamination liée au variant Delta.

L'Etat hébreu avait lancé il y a deux semaines une initiative afin de permettre aux personnes âgées de 60 ans et plus à se faire administrer une troisième dose du vaccin Pfizer/BioNTech et ce, bien que l'Agence américaine du médicament (FDA), dont le pays suit en règle générale les recommandations, n'a pas statué sur cette pratique.

Cette campagne a permis d'administrer des doses de rappel à plus de 770.000 Israéliens, selon les dernières données du ministère de la Santé.

Dans la foulée, le Premier ministre Naftali Bennett a annoncé que l'âge minimum pour recevoir cette dose de rappel avait été abaissé à 50 ans.

"La campagne pour vacciner la population âgée de 60 ans et plus est un grand succès (...) C'est une étape importante dans le combat contre le variant Delta et j'appelle tout le monde âgé de plus de 50 ans à se mettre en rang dès demain (vendredi) matin pour se faire vacciner", a déclaré dans un communiqué le Premier ministre israélien, précisant que cette décision avait été validée par un comité d'experts.

Extrait JT du 30/07/2021:

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous