RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Coronavirus : la dose de rappel "inutile" pour les adolescents, juge le Conseil néerlandais de la Santé

Le Conseil de la Santé des Pays-Bas ne juge pas nécessaire de proposer aux adolescents âgés de 12 à 17 ans la vaccination de rappel contre le coronavirus, a-t-il indiqué vendredi, estimant que les avantages sanitaires seraient "très limités" pour ce groupe d'âge.

En outre, le Conseil s'attend à ce que le rappel pour les adolescents n'ait "aucun effet significatif" sur la propagation du virus, alors qu'une vaccination peut, dans de rares cas, entraîner une myocardite ou une péricardite.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) ne s'est, elle, pas encore prononcée sur les avantages et les risques des injections de rappel pour les personnes de moins de 18 ans. Son approbation pour les vaccins autorisés pour le rappel ne porte que sur les adultes.

L'avis du Conseil s'applique également aux personnes à risque de ce groupe d'âge, notamment celles normalement invitées à se faire vacciner contre la grippe et celles atteintes de trisomie 21. Pour les jeunes souffrant d'un trouble immunitaire sévère, l'organisation conseille de voir au cas par cas.

En Belgique la question du rappel pour cette tranche d'âge est sur la table. La Conférence interministérielle Santé publique ne s'est pas prononcée, mercredi, sur le rappel pour les 12-18 ans et a demandé un avis de la commission fédérale droits du patient pour aujourd'hui/vendredi.

 

Coronavirus : les doses de rappels (CP Sciensano du 28/01/2022):

Coronavirus en Belgique : les effets de la dose de rappel déjà bien visibles

Conférence de presse du centre interfédéral Coronavirus du 28/01/2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Coronavirus : l'efficacité de la dose de rappel baisse avec le temps, selon le CDC

Coronavirus

Coronavirus en Flandre : les 12-18 ans pourront avoir une dose de booster sur base volontaire

Coronavirus

Articles recommandés pour vous