Coronavirus

Coronavirus : le personnel contaminé sans symptôme peut être mobilisé en unité Covid des maisons de repos et de soins

Image d'illustration

© Getty Images

Dans les trois Régions du pays, les Maisons de Repos (et de Soins) peuvent en dernier recours mobiliser du personnel contaminé par le Covid, mais asymptomatique, pour y garantir les soins à des résidents/patients, a-t-on appris mercredi, au détour d'une question posée au ministre flamand de la Santé Wouter Beke.

Wouter Beke était interrogé en séance plénière du parlement flamand par la députée N-VA Lorin Parys. Sollicité par ailleurs sur ce point, le cabinet de Wouter Beke a précisé que ce dispositif d'exception n'était prévu que pour la gestion des unités Covid des établissements concernés, pas pour les autres, conformément à une directive entrée en vigueur lundi dernier. 

Solution de dernier recours et non contraignante

"Cette disposition prévoit qu'en cas exceptionnel, et lorsque toutes les autres possibilités sont épuisées, les collaborateurs qui sont positifs, mais asymptomatiques peuvent être mobilisés", a affirmé le ministre CD&V.

Selon celui-ci, il s'agit bien d'une solution de dernier recours. Les collaborateurs concernés ne peuvent y être contraints. 

Quid en Wallonie et à Bruxelles ?

Les maisons de repos et maisons de repos et de soins du sud du pays peuvent également utiliser, en cas d'absolue nécessité, du personnel soignant positif au coronavirus mais asymptomatique, uniquement auprès des lits Covid organisés en "cohorte" dans l'établissement.

C'est le cas depuis plusieurs semaines en Wallonie, a indiqué Lara Kotlar, porte-parole de l'Agence wallonne pour une Vie de Qualité (AViQ). Des discussions sont actuellement en cours pour éventuellement élargir cette possibilité aux lits "non-Covid", avec protection renforcée du personnel, indique-t-elle. 


►►► À lire aussi : Aucun patient Omicron dans les soins intensifs à Bruxelles : est-ce la preuve qu’Omicron est définitivement moins sévère ?


A Bruxelles, les MR et MRS peuvent faire appel à du personnel contaminé, mais asymptomatique, en ultime recours, a affirmé un porte-parole de la CoCom. Cela ne peut se faire qu'après concertation entre la direction, le médecin coordinateur et le membre du personnel concerné.

Le même porte-parole a souligné que l'ensemble du personnel et des prestataires externes des MR et MRS de la capitale étaient tenus de porter un masque FFP2 dans ces établissements. 

Une règle définie au niveau fédéral

Les règles pour les hôpitaux sont définies au niveau fédéral. Elles permettent également d'utiliser "dans des cas exceptionnels", du personnel de santé asymptomatique mais positif pour la prise en charge de patients Covid dans une unité Covid de l'hôpital. Ce n'est pas autorisé si le personnel de santé concerné a une charge virale élevée.

Sur le même sujet

Aucun patient Omicron dans les soins intensifs à Bruxelles : est-ce la preuve qu’Omicron est définitivement moins sévère ?

"Une obligation de vaccination présente plus d’avantages que d’inconvénients", selon le groupe d’experts Psychologie et Corona

Articles recommandés pour vous