Coronavirus

Coronavirus : le régulateur européen prêt à se prononcer sur les rappels de vaccin pour les 16-17 ans

03 févr. 2022 à 17:54Temps de lecture1 min
Par Belga

Le régulateur européen des médicaments a annoncé jeudi qu'il se prononcerait bientôt sur la demande d'approbation des rappels de vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech pour les adolescents de 16 et 17 ans, avant de se prononcer ensuite sur les 12-15 ans.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) avait approuvé en octobre les injections de rappel "Comirnaty" de Pfizer-BioNTech pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus, puis avait pris une décision similaire concernant les injections de rappel "Spikevax" de Moderna.

Extension pour les 16-17 ans

"L'EMA évalue actuellement une demande d'extension de l'utilisation de la dose de rappel Comirnaty aux adolescents âgés de 16 et 17 ans", a déclaré Marco Cavaleri, le responsable de la stratégie vaccins à l'Agence européenne.

"Nous nous attendons également à recevoir sous peu une demande similaire pour une dose de rappel Comirnaty chez les 12 à 15 ans", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse en ligne de l'EMA.

Marco Cavaleri a souligné que la vaccination, et en particulier les piqûres de rappel, "restait la meilleure forme de protection contre les maladies graves" provoquées par le variant Omicron.

Par ailleurs, le responsable de l'EMA a ajouté qu'il était peu probable qu'une décision concernant l'approbation des vaccins produits par les groupes français Valneva et Sanofi, tous deux en cours d'examen, soit prise avant Pâques.  

Marco Cavaleri a aussi mis en garde contre l'émergence de sous-variants d'Omicron, ajoutant néanmoins qu'il était "trop tôt pour dire à quel point ces variants diffèrent d'Omicron".

Sur le même sujet

Coronavirus : l'efficacité de la dose de rappel baisse avec le temps, selon le CDC

Coronavirus

Le ski vaut-il un vaccin ?

Chroniques

Articles recommandés pour vous