Coronavirus : les hôpitaux américains alertent contre des intoxications à l’ivermectine liées à des surdoses en auto-médication

© AFP or licensors

05 sept. 2021 à 14:50Temps de lecture4 min
Par Lavinia Rotili

Selon plusieurs médias comme CBC, le New York Times ou encore The Conversation et National Geographic, la demande pour l’ivermectine (un antiparasitaire) pour soigner le Covid-19, explose. Ils signalent également qu'aux Etats-Unis, mais aussi en Australie, les urgentistes sont confrontés de plus en plus à des cas de consommation excessive de ce médicament. Or, selon l’Agence Européenne du Médicament et son homologue américain, le Food and Drug Administration (FDA), l'efficacité de ce médicament contre le coronavirus n'a pas été prouvée.

Dans l’Etat américain de l’Oklahoma, un médecin a signalé à nos confrères de la BBC que l’afflux de patients ayant pris une dose trop élevée d’ivermectine rendait très difficile le travail des équipes médicales, sans compter qu’elle empêche l’hospitalisation et le soin de victimes d’autres urgences.


►►► A lire aussi : Pass sanitaire à Bruxelles : où pourrait-il devenir obligatoire ?


 

Plusieurs de ces patients présentaient des symptômes assez typiques d’un surdosage d’ivermectine : des nausées, des vomissements ou encore… une perte de la vue.

Le FDA met en garde vis-à-vis d’autres effets secondaires : de la diarrhée, une tension artérielle trop basse, des vomissements mais aussi, dans les cas les plus graves, des convulsions, du coma voire le décès. A cela, ajoutez que l’ivermectine est élaborée différemment selon qu’elle soit destinée à des animaux ou à des individus.

Gare à la consommation d’ivermectine sans prescription médicale donc, et, surtout, gare à l’auto-administration d’un médicament destiné à des chevaux.

Les conservateurs américains favorables

Pourtant, comme le rapportent également nos confrères du Standaard, l’engouement pour ce médicament ne vient pas de nulle part. C’est le présentateur et auteur de podcasts Joe Rogan qui, sur Spotify, semble avoir galvanisé son public après avoir raconté que, contaminé au coronavirus, il s'est soigné à l’ivermectine.

Et il n’est pas le seul à plaider pour l’usage de ce médicament : un article récent du Washington Post explique que la droite américaine, tout comme le média conservateur américain Fox News, est en faveur de l’usage de ce médicament. Ils estiment que l’ivermectine serait bloquée par les autorités pour son coût trop bas (et donc défavorable aux Big Pharma) ou parce qu’elle bloquerait les autorisations d’urgence des vaccins. Selon un sénateur républicain du Kentucky, la recherche sur ce médicament serait carrément bloquée par "la haine à l’égard de Donald Trump (qui était parmi les défenseurs de ce médicament, ndlr)".


►►► A lire aussi : Un nouveau comité de concertation le 17 septembre : vers un élargissement du Covid Safe Ticket ?


Des essais cliniques sont en cours

Mais que dit la science sur ce médicament ? Comme souvent dans le domaine de la médecine et de la recherche, la réponse est nuancée.

Tout d’abord, il faut savoir que l’ivermectine est un médicament antiparasitaire utilisé depuis 40 ans pour soigner de différentes maladies provoquées par des parasites, dont la gale, la rosacée et même les poux du pubis. Son efficacité contre ces maladies n’est guère remise en question : l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) la considère un "médicament essentiel" et ses découvreurs ont reçu le prix Nobel de médecine en 2015. Dans le domaine de la médecine vétérinaire, elle est aussi utilisée comme antiparasitaire, notamment chez le cheval. C'est son efficacité contre le coronavirus qui n'est pas encore démontrée, bien que des études soient toujours en cours. 


►►► A lire aussi : Derrière les chiffres : vacciné contre le coronavirus mais hospitalisé ? Pourquoi, dans quelle proportion, ça dépend de quoi ?


Le FDA rappelle qu’actuellement, l’ivermectine n’est pas autorisé pour le traitement du coronavirus ni chez les humains ni chez les animaux. "Les données actuellement disponibles ne montrent pas que l’ivermectine est efficace contre Covid-19. Des essais cliniques évaluant l'efficacité des comprimés d’ivermectine pour la prévention ou le traitement du Covid-19 chez l’homme sont en cours", ajoute encore l’autorité américaine.

Il y a quelques jours, le FDA a mis encore en garde le public vis-à-vis de ce médicament, inquiète notamment de son abus.

Loading...

Plusieurs personnes argumentent que ce médicament aurait permis d’endiguer l’épidémie en Inde… Mais ce n’est pas le cas. Aussi, un essai clinique mené en Egypte se vantait de la grande efficacité de ce médicament pour prévenir les décès liés au coronavirus. Sauf que l’étude se révèle un peu problématique au niveau de la méthodologie et n’a jamais été publiée dans les revues scientifiques.

Par rapport à l'état de ces études, le New York Times en donne un aperçu assez complet.

En Europe, l’Agence européenne du Médicament (EMA) en vient aux mêmes conclusions que le FDA outre-Atlantique. En précisant que la Tchéquie et la Slovaquie ont autorisé temporairement l’utilisation de l’ivermectine pour le Covid-19, l’EMA estime que "l’utilisation de l’ivermectine pour la prévention ou le traitement du Covid-19 ne peut actuellement être recommandée en dehors d'essais cliniques contrôlés. D’autres études randomisées sont nécessaires afin de tirer des conclusions quant l'efficacité et la sûreté de ce médicament dans la prévention et le traitement du Covid-19."


►►► À lire aussi : Retrouvez en cliquant ici un aperçu complet de la campagne de vaccination pour l’ensemble de la Belgique dans notre article mis à jour quotidiennement


En revanche, plusieurs traitements sont autorisés ou à l’étude en Europe. Vous retrouvez la liste et les approfondissements sur le site de l’EMA.

Vaccination aux Etat-Unis: JT 30/07/2021

Vaccination aux Etats-Unis : un incitant de 100 dollars

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous