RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus

Coronavirus : les pays voisins de l'Inde ferment leurs frontières les uns après les autres

Coronavirus : les pays voisins de l'Inde ferment leurs frontières les uns après les autres. Photo d'illustration
06 mai 2021 à 11:57 - mise à jour 06 mai 2021 à 11:57Temps de lecture2 min
Par Belga

Le Sri Lanka a fermé jeudi ses frontières avec l’Inde, emboîtant le pas à plusieurs autres voisins du géant d’Asie du Sud-Est en proie à une brutale flambée de coronavirus. Le Bangladesh et le Népal ont également fermé leurs frontières avec l’Inde qui enregistre depuis trois semaines des records de contaminations et de décès liés au Covid-19. L’Inde totalise plus de 230.000 morts et 21 millions de cas depuis le début de la pandémie.

La crise humanitaire s’aggrave

Le Sri Lanka, le Bangladesh et le Népal combattent leur propre rebond épidémique alors que la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge évoque "une catastrophe humanitaire qui s’aggrave" dans toute l’Asie du Sud.


►►► À lire : Faut-il s'inquiéter du nouveau variant indien ?


Le gouvernement sri-lankais a interdit l’entrée sur son territoire aux passagers de vols en provenance d’Inde. Jeudi, le Sri Lanka a enregistré un bilan quotidien record avec 14 décès et 1939 contaminations en 24 heures. La marine sri-lankaise, qui a intensifié ses patrouilles pour empêcher les chalutiers indiens d’approcher, a indiqué avoir arrêté jeudi 11 de ces navires qui avaient traversé le détroit entre les deux pays voisins.

Le Bangladesh a interrompu tous ses vols internationaux depuis le 14 avril et fermé sa frontière avec l’Inde le 26 avril. Ce pays a rapporté 11.755 morts liés au Covid-19 et 767.338 cas de la maladie mais les experts estiment que les chiffres réels sont bien supérieurs, comme dans tous les pays d’Asie du Sud.

Des cas en hausse partout

Le Bangladesh s’est vu fournir 10 millions de doses de vaccins par l’Inde mais cet approvisionnement a été interrompu et le gouvernement négocie à présent l’obtention de vaccins chinois. De son côté, le Népal a interrompu les vols internationaux depuis une semaine, jusqu’au 14 mai. Deux vols hebdomadaires seulement sont autorisés vers l’Inde pour le rapatriement des citoyens bloqués. La plupart des postes-frontières sont également fermés et seuls les Népalais rentrant chez eux sont autorisés à utiliser ceux qui restent encore ouverts.


►►► Pour compléter : Toutes les questions que vous vous posez sur les variants


La plupart des hôpitaux au Népal sont débordés par les malades du Covid-19, selon la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. "Les villes méridionales proches de la frontière indienne ne peuvent faire face au nombre croissant de personnes nécessitant un traitement médical", a-t-elle indiqué. "Le Népal enregistre 57 fois plus de cas qu’au même moment le mois dernier". Le Népal, le Bangladesh et le Pakistan connaissent tous des taux records de décès du Covid-19, ajoute-t-elle. Même les Maldives, destination pour le tourisme de luxe, ont renforcé leurs restrictions envers les voyageurs indiens et réclament des tests négatifs pour les laisser entrer.

Coronavirus en Inde: JT 02/05/2021

Inde / Décès dus aux Covid largement sous-estimés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous