RTBFPasser au contenu
Rechercher

Coronavirus : plusieurs écoles à Quévy imposent le masque pour les moins de 10 ans

02 déc. 2021 à 21:21 - mise à jour 03 déc. 2021 à 07:30Temps de lecture2 min
Par Sophie Mergen et Nesrine Jebali

On l’entend beaucoup ces derniers jours, "les enfants sont le moteur de la pandémie". D’ailleurs, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke a évoqué qu’en Belgique, c’était un véritable "chaos dans les écoles". C’est pourquoi, pour faire face à l’urgence, la commune de Quévy a décidé de prendre les devants. Le masque est désormais imposé aux enfants de 5e et 6e primaires.

Cette décision a très vite été acceptée par certains enfants de l’école. "Je trouve que c’est plutôt bien pour empêcher qu’on se contamine. Porter le masque pour permettre que le coronavirus disparaisse, c’est un oui. Je pense qu’on est prêt à faire plein de choses pour que ça disparaisse", témoigne une jeune fille.


►►► À lire aussi : Ecoles fermées 10 jours, Horeca fermé à 20h : voici les recommandations du GEMS avant le Comité de concertation de ce vendredi


Toutefois, ces efforts ne sont pas toujours faits de gaîté de cœur. Dans cette école de Quévy, plusieurs enfants témoignent : "Je ne trouve pas ça très bien car le masque glisse sur le nez" ou encore "Avec le masque, on n’entend pas très bien". Et d’autres se questionnent : "Pourquoi est-ce qu’on doit le porter à l’intérieur mais pas dans la cour de récréation ?".

Des recommandations des autorités jugées trop laxistes

La raison est simple : le nombre de cas se multiplie de jour en jour et le temps d’absentéisme atteint des records parmi les élèves ou encore les professeurs. Mais encore faut-il le faire comprendre aux enfants… Une chose est sûre, c’est que la ville de Quévy juge les recommandations des autorités trop laxistes.

"On commençait à avoir des enseignants absents et des difficultés à les remplacer. La situation devenait problématique sur le terrain. On a pris les mesures peut-être plus radicales mais on essaie de limiter la transmission de ce virus dans les écoles", explique Alexis Jaupart, échevin de l’enseignement à Quévy.

Prévenir au lieu de subir

Imposer le masque dès 10 ans dans les écoles de Quévy était une décision plus que nécessaire pour Frédéric Overdeput, le directeur du groupe scolaire de Quévy.


►►► À lire aussi : Codeco ce vendredi : les experts du GEMS préconisent de serrer la vis, "Il faut des digues solides dès demain", insiste Vandenbroucke


"Il fallait trancher un moment donné et se positionner. Et je pense qu’avec les consignes données, on avait trop de latitude. Si on ne met pas en place de notre côté des tactiques et des stratégies pour remédier à l’épidémie, la situation va totalement se dégrader dans les écoles", conclut-il.

Extrait du JT de 13h du 2 décembre 2021

Sur le même sujet

Port du masque en primaire : "Ne reportez pas votre colère contre les directions", lance Caroline Désir

Belgique

Port du masque à l'école primaire : les enfants pourront l'enlever lors de certains moments de pause

Belgique

Articles recommandés pour vous