Coronavirus : réduire les contacts des enfants, autotests… La task force pédiatrique appelle les parents à faire preuve de "bon sens"

La task force pédiatrique, regroupant des experts médicaux dans le domaine, conseille aux parents "de jouer la carte de la solidarité en faisant preuve de bon sens" face à la 4e vague d’infections au Covid-19, et ce alors qu’un comité de concertation doit décider ce mercredi de nouvelles mesures.

Les pédiatres observent que le "visage de la pandémie a changé" tant dans la population générale que chez les enfants, d’une part en raison de la prédominance du variant delta et d’autre part, du fait les personnes de plus de 12 ans ont pu être vaccinées.

Leurs conseils aux parents sont dès lors de "faire preuve de bon sens", en gardant leur enfant à la maison entre autres quand il est malade et de le faire tester pour le Covid-19 si les symptômes correspondent.


►►► Coronavirus et hôpitaux au bord de la saturation : "Les patients non-vaccinés que l’on doit hospitaliser se dégradent relativement vite"


Toutefois, lors du test, les pédiatres encouragent les parents à "insister" pour qu’une méthode non-invasive soit utilisée, comme un test salivaire ou un test nez-gorge.

Les pédiatres appellent à respecter "strictement" les périodes d’isolement et de quarantaine tant pour les enfants que pour les parents.

"Sobriété" également dans le nombre de contacts que les enfants peuvent accumuler en dehors de l’école. Les pédiatres invitent d’ailleurs à favoriser les activités en extérieur.

Protéger les plus vulnérables

La solidarité joue aussi en protégeant les personnes les plus vulnérables, en ne leur rendant pas visite en cas de maladie ou contact à haut risque, pointent les pédiatres.

Si une visite a lieu, de la part d’un parent ou d’un enfant, les gestes barrières classiques sont de mise comme port du masque, la distanciation sociale et le lavage des mains, mais aussi en privilégiant une bonne ventilation. Le masque doit être adapté au visage de l’enfant, pointe encore la task force.


►►► Quatrième vague : Ne suffirait-il pas d’ajouter des lits en soins intensifs ?


Un autotest avant les réunions de famille "surtout lorsqu’il y a des contacts intergénérationnels", est encore recommandé par les pédiatres, y compris pour les enfants.

Le groupe d’experts pour la stratégie de gestion de la pandémie (GEMS) a déjà préconisé d’élargir le port du masque notamment aux enfants à partir de 9 ans dans les écoles. Mais il n’y a pas d’unanimité politique à ce sujet.

 

Masque dès 9 ans à lécole ? / Les avis sont partagés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Covid: l'efficacité du vaccin pour les 5-11 ans diminue très rapidement

Coronavirus

Coronavirus en Belgique ce mercredi 17 novembre : près de 2700 hospitalisations, 577 personnes en soins intensifs

Belgique

Articles recommandés pour vous