Coronavirus : Yves Van Laethem invite au respect des règles pour Noël dans une période "de plateau qui peut augmenter ou diminuer"

Coronavirus en Belgique : les chiffres de l'évolution de l'épidémie au 23 décembre 2020

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

23 déc. 2020 à 08:45 - mise à jour 23 déc. 2020 à 11:06Temps de lecture2 min
Par M.F.

Comme le veut la coutume depuis que le coronavirus est entré de plein fouet dans notre pays, le centre de crise en charge de la lutte contre le coronavirus a tenu l’un de ses bilans tri-hebdomadaire ce mercredi dès 11h. Le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus en Belgique, Yves Van Laethem y est revenu les chiffres actuels de l’épidémie dans nos frontières qui tendent à la stabilisation. L’épidémiologiste estime que nous sommes sur un palier et que le risque est important pour que ce palier tende à la hausse ou à la baisse.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : "Essayons de faire de ces fêtes qu’elles ne fêtent pas le covid"


Dans nos frontières, les infections au Covid-19 enregistrées tendent toujours à la hausse mais avec un une augmentation légère, qui ralentit. "On a aussi une certaine stabilité au niveau des hospitalisations et des décès. Ceci est une bonne performance quand on la compare à nos voisins européens mais ce chiffre reste trop élevé", ajoute Yves Van Laethem.

Quel sens prendront les courbes après Noël ?

Il insiste aussi sur la période particulière dans laquelle nous sommes entrés en même temps que dans les vacances de Noël le vendredi 18 décembre. Il estime que c’est une période idéale à la diminution des contacts puisqu’ils sont limités au niveau professionnel et des écoles. "C’est un moment important pour que le virus diminue sa circulation et que nous n’ayons pas l’opportunité de lui donner des nouveaux ponts vers les structures sociales familiales où il n’était pas encore entré", insiste le porte-parole interfédéral.

D’autant que même si elle est moindre que ce que la Belgique a pu connaître dans un passé proche, l’augmentation des cas est toujours présente dans toutes les régions. La région dans laquelle l’augmentation est la plus importante est celle de Bruxelles-Capitale avec un rebond de 20%. Les provinces d’Anvers et de Namur sont elles aussi largement touchée avec une hausse de 15% pour ces deux zones belges. En Wallonie, les contaminations dans provinces du Brabant Wallon (+6%) et de Liège (+5%) tendent aussi vers le haut.


►►► À lire aussi2020, année "corona"? Testez votre connaissance de l'actualité avec notre quiz de l'année


"Cela monte, ça descend, un peu, pas beaucoup. On est dans une sorte de période d’hésitation des différents chiffres, on est depuis quelques jours dans cet espèce de plateau avec des petits hauts et petits bas qui peuvent aller soit vers une diminution, ce que l’on souhaite, soit vers une augmentation", précise ce visage connu en Belgique depuis l’apparition du coronavirus dans nos frontières.

À la veille du 24 décembre, les experts ont aussi souhaité de bonnes fêtes à la population, alors qu’un réveillon particulier se profile. Si les règles édictées par le gouvernement fédéral pour les fêtes sont claires, à savoir un adulte à contact rapproché par domicile, sauf pour les personnes isolées, Yves Van Laethem avait déjà fait savoir sa crainte quant à la possibilité pour certains citoyens de ne pas respecter cette consigne.

Articles recommandés pour vous