Tennis

Coupe Davis : Zizou Bergs vit déjà une belle histoire d’amour avec la Coupe Davis

Zizou Bergs en Coupe Davis

© Tous droits réservés

12 sept. 2022 à 15:06Temps de lecture2 min
Par Christine Hanquet

C’est grâce à Zizou Bergs, notamment, que la Belgique se retrouve à Hambourg, cette semaine, pour participer à la phase de groupes de la Coupe Davis. En mars dernier, c’est lui qui avait gagné le point décisif, lors du barrage, en Finlande. C’était son troisième match en équipe nationale, et surtout sa première victoire.

Le voilà numéro deux de l’équipe, et assuré (sauf blessure) de jouer trois rencontres à Hambourg. Et maintenant, il sait ce qu’il est capable de réussir. "Dans mon programme, c’est l’un de mes rendez-vous favoris. Et je suis très excité, à l’idée de disputer ces rencontres. Ma victoire en Finlande m’a surtout apporté de l’expérience. J’étais très nerveux, avant de jouer ce dernier match, à deux points partout. Et là, je sens que je suis plus à l’aise, grâce à ce succès. Maintenant, je sais mieux comment il faut négocier une rencontre de Coupe Davis. C’est différent des autres matches, il faut plus jouer avec son cœur. Cette épreuve peut vraiment m’aider à progresser, comme joueur, comme personne. Ce qui peut me faire du bien, c’est le fait de jouer en équipe. Avec un capitaine, Johan Van Herck, et avec David Goffin, qui peut me donner des conseils. Ici, on ne sera pas dans cette situation du 'deux points partout', mais je sais que je devrai être là dès le début, puisque je jouerai les premiers matches".

Le rôle de Zizou Bergs sera donc très important. Il a la possibilité d’apporter un premier point très vite, dans les face-à-face avec l’Australie, l’Allemagne, et la France. Il peut donc mettre à l’aise toute l’équipe belge, s’il réussit un bon résultat. "J’aime bien ma situation. David Goffin est mon idole. Je considère qu’il est le responsable de l’équipe, et je peux le soutenir en tentant de gagner le premier match. Cela me va."

Le jeune homme adore la compétition par équipes nationales, même s’il ne la joue que depuis 2021. "Mon premier t-shirt de Coupe Davis, je vais encore le porter cette fois-ci. J’espère vraiment que ce sera un t-shirt avec lequel je gagnerai souvent"…

Avant d’être un joueur de Coupe Davis, Zizou Bergs vibrait déjà au rythme de cette compétition, comme spectateur ou téléspectateur. "J’ai plein de souvenirs, mais j’en retiens surtout deux. Quand la Belgique a joué, et gagné, contre l’Allemagne, à Francfort, j’y étais allé avec mon père. C’était magnifique, incroyable, j’avais la chair de poule. Et quand on a rencontré le Brésil, j’ai regardé cela avec mon frère et mon père. On était dans le sofa, et on criait comme des fous après chaque point. Un très bon souvenir aussi".

Le jeune joueur de tennis qu’il était rêvait déjà, évidemment, de donner la chair de poule au public, lui aussi. "J’aime faire le spectacle, j’aime faire plaisir aux gens, et j’aime quand les gens apprécient ce que je fais. La semaine dernière, j’ai disputé la finale du tournoi challenger de Majorque. A 5/4 dans le troisième set, j’ai dû rentrer au vestiaire, pour voir un médecin, parce que je ne me sentais pas bien. Quand je suis à nouveau rentré sur le terrain, tout le monde criait pour me soutenir. Cette sensation-là est phénoménale. C’est pour cela que je joue au tennis, c’est pour cela que j’aime le sport. Et ce qu’il y a de plus beau dans le sport, c’est l’ambiance".

Tennis : Zizou Bergs nouvelle pépite du tennis belge

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous